NOUVELLES
16/07/2012 12:12 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Réactions positives après l'élection d'une femme à la tête de l'Union africaine

JOHANESBOURG, Afrique du Sud - Sipa — Les réactions positives étaient nombreuses lundi au lendemain de l'élection de Nkosazana Dlamini-Zuma à la présidence de la Commission de l'Union africaine. L'ex-épouse du président sud-africain Jacob Zuma est la première femme à accéder à ce titre.

La France a félicité chaleureusement Mme Dlamini-Zuma, louant ses grandes qualités personnelles et son expérience politique. La Sud-Africaine âgée de 63 ans a notamment été ministre des Affaires étrangères de son pays.

En Afrique du Sud, la Ligue des femmes de l'ANC, le parti au pouvoir, a déclaré «rayonner de fierté» après l'élection d'un de ses membres, et a soutenu qu'il s'agissait d'une victoire pour les Africaines. Elle a affirmé que la compréhension profonde des dynamiques de l'Afrique de la nouvelle présidente assurerait l'unité et la stabilité du continent.

La ministre sud-africaine des Affaires internationales et de la Coopération, Maite Nkoana-Mashabane, a indiqué que Nkosazana Dlamini-Zuma croyait profondément dans le renforcement de la démocratie.

L'ANC a jugé lundi que l'élection de Mme Dlamini-Zuma représentait une perte pour le gouvernement sud-africain, mais que la dame avait répondu à une «vocation plus noble» en souhaitant travailler pour le continent tout entier.

Nkosazana Dlamini-Zuma a battu le Gabonais Jean Ping, en place depuis 2008, qui était soutenu par les pays d'Afrique francophones.

L'élection s'est déroulée dimanche lors du 19e sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie.