NOUVELLES
16/07/2012 07:57 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Pétrole: contrat d'exploration à un consortium russo-britannique en Irak

Un consortium mené par le groupe pétrolier russe Bashneft, associé au britannique Premier Oil, a remporté un contrat d'exploration pétrolière dans le sud de l'Irak, a indiqué lundi un porte-parole du ministère irakien du Pétrole.

Le bloc, baptisé bloc 12, s'étend sur 8.000 km2 dans le désert, à cheval sur les provinces de Mouthanna et de Najaf. Il pourrait receler du pétrole.

Bashneft et Premier Oil percevront 5 dollars par baril d'équivalent pétrole. Un consortium, dont Bashneft faisait également partie, avait proposé 9,85 dollars lors d'enchères fin mai pour ce même bloc.

"Quelques jours après les enchères, Bashneft a accepté le prix fixé par le ministère du Pétrole pour le bloc 12", a expliqué Assem Jihad, porte-parole du ministère, à l'AFP. "Premier Oil l'a rejoint pour former un consortium, dont il détient 30%".

"Nous allons bientôt fixer une date pour la signature du contrat préliminaire qui sera ensuite transmis au gouvernement pour approbation", a ajouté M. Jihad.

La mise aux enchères de 12 blocs d'exploration pétrolière et gazière par l'Irak fin mai s'était révélée décevante, seuls trois blocs ayant été attribués. Le contrat remporté par Bashneft et Premier Oil, plus d'un mois après la clôture des enchères, est le quatrième à être attribué.

Par ailleurs, un consortium composé de Kuwait energy (40%), du groupe turc TPAO (30%) et du groupe émirati Dragon Oil (30%) a signé le contrat préliminaire portant sur le bloc 9, qu'il avait remporté au cours des enchères du mois de mai. Le bloc, un territoire de 900 km2 au sud de l'Irak, pourrait contenir du pétrole.

"Les représentants des trois sociétés ont signé le contrat avec le ministère irakien du Pétrole", a déclaré Assem Jihad.

La question du pétrole est centrale en Irak, qui compte principalement sur cette manne pour financer sa reconstruction après des décennies de guerre et de sanctions.

ak/psr/gde/sbh/jpr