NOUVELLES
16/07/2012 12:07 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Pierrick Fedrigo s'échappe et remporte la 15e étape du Tour de France

PAU, France - Le Français Pierrick Fedrigo a remporté lundi la 15e étape du Tour de France, sortant vainqueur d'une échappée avec l'Américain Christian Vande Velde.

L'échappée s'est amorcée à 6,5 km de la fin. Vande Velde a brièvement tenté de dépasser Fedrigo dans les derniers 200 m, mais Fedrigo a accéléré pour devenir le quatrième Français à remporter une tranche de la Grande boucle cette année.

«C'est incroyable... les planètes doivent être alignées, a mentionné Fedrigo, 33 ans, qui a aussi triomphé à Pau il y a deux ans. Il y a des jours comme ça.»

Fedrigo a dit que la victoire était d'autant plus satisfaisante qu'il a dû passer six mois à l'écart à cause de la maladie de Lyme, l'an dernier.

Vande Velde a dit qu'il n'avait pas de grands espoirs de remporter le sprint, car il n'a pas beaucoup d'expérience dans ce genre de fin de course.

«Je savais que mes chances n'étaient vraiment pas très bonnes contre Fedrigo. Il est vraiment très rapide et il est bien meilleur au sprint», a dit Vande Velde, qui a mené le Giro pendant un jour, en 2008, et qui a fait partie de l'équipe Garmin-Cervelo qui a remporté le contre-la-montre par équipe au Tour de France, l'an dernier.

Le Français Thomas Voeckler a terminé troisième. L'Anglais Bradley Wiggins, détenteur du maillot jaune, a fini en même temps que le peloton, à 11:50 du gagnant.

Wiggins, meneur de l'équipe Sky, tente de devenir le premier Britannique à gagner le Tour de France.

Au classement général, Wiggins a deux minutes et cinq secondes d'avance sur son coéquipier Christopher Froome. Vincenzo Nibali est troisième à 2:23, suivi du champion en titre Cadel Evans, à 3:19.

L'étape de 158,5 km, de Samatan à Pau, était largement sur le plat et semblait propice à une fin au sprint, mais les équipes avec de forts sprinters n'ont pas tenté de rattraper les fuyards.

La journée de mardi en sera une de repos. La course de trois semaines se terminera le 22 juillet à Paris.

«Il y a beaucoup de monde qui sont fatigués en ce moment, mentalement plus que physiquement, a dit Wiggins après l'étape de lundi. Celle-ci n'était pas facile... il faisait assez chaud et le parcours était en collines.»

Les organisateurs ont fait savoir que six coureurs de plus ont abandonné le Tour, dont le Français Sylvain Chavanel, qui est malade. L'Australien Brett Lancaster s'est retiré à cause des douleurs au dos occasionnées par des chutes samedi en 13e étape, a dit son équipe, Orica-GreenEdge. Un total de 42 cyclistes ont abandonné jusqu'ici, ce qui donne un peloton de 156 coureurs.