NOUVELLES
16/07/2012 10:16 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Accord entre RDC et Rwanda sur le déploiement d'une force neutre

KINSHASA, Congo - KINSHASA (Sipa) — La République démocratique du Congo et le Rwanda se sont mis d'accord dimanche sur le principe d'une force internationale armée et neutre pour combattre la rébellion dans l'est de la RDC. L'Union africaine a proposé sa contribution.

Selon la télévision congolaise, les dirigeants des deux pays, Joseph Kabila et Paul Kagame, se sont rencontrés dimanche à Addis Abeba, en Ethiopie. Il s'agissait d'une première rencontre depuis les accusations d'un rapport de l'ONU qui affirme que le Rwanda a alimenté en armes les rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23). Kigali a démenti ces allégations.

MM. Kabila et Kagame se sont entretenus pendant une heure et demie, avant d'accepter un accord élaboré jeudi dernier par les ministres des Affaires étrangères de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs, à laquelle assistaient également les ministres congolais et rwandais de la Défense.

Dans le cadre de l'accord, la Conférence des Grands lacs va oeuvrer avec l'Union africaine et les Nations unies à "la mise en place immédiate d'une force internationale neutre pour éradiquer le M23, les FDLR (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda, NDLR) et toutes les autres forces négatives dans l'est de la RDC, pour patrouiller et sécuriser les zones frontalières".

Les FDLR constituent le principal groupe armé rwandais présent en RDC. Certains de leurs combattants sont accusés d'avoir participé au génocide au Rwanda en 1994.

ir/AP-v269