NOUVELLES
30/06/2012 07:39 EDT | Actualisé 30/08/2012 05:12 EDT

La communauté internationale responsable des morts en Syrie en cas de division (Annan)

La communauté internationale portera une partie de la responsabilité des morts en Syrie si elle reste divisée sur la question syrienne, a déclaré samedi à Genève, Kofi Annan, émissaire spécial de l'ONU sur la Syrie.

Dans un discours prononcé à l'ouverture de la réunion du groupe de contact à Genève, M. Annan a déclaré que les Syriens "seront les plus grandes victimes, et leurs morts ne seront pas seulement la conséquence d'actes de tueurs, mais aussi de votre incapacité à surmonter vos divisions".

"Sans votre unité, sans votre résolution commune, et votre action à présent, comme nous l'avons entendu du Secrétaire général, personne ne peut gagner, et tout le monde va perdre en quelque sorte", a-t-il ajouté.

"L'histoire nous jugera sévèrement si nous sommes incapables de prendre la bonne direction aujourd'hui, les risques d'échouer à travailler ensemble sont évidents, et les bénéfices à suivre une même voie sont clairs", a-t-il ajouté.

Selon M. Annan, il est temps pour la communauté internationale de passer à la vitesse supérieure, après avoir adopté le principe de l'envoi d'observateurs.

"Nous devons prendre des engagements aujourd'hui qui vont aboutir à des actions, qu'il faudra engager collectivement et mettre en oeuvre les prochains jours, semaines et mois",  a-t-il poursuivi.

"Je souhaite que la journée soit productive, rassemblez-vous, travaillez ensemble et agissez ensemble pour le bien commun, mais surtout pour le bien" du peuple syrien, a-t-il conclu.

mnb/dmj/hba