NOUVELLES
23/06/2012 03:20 EDT | Actualisé 22/08/2012 05:12 EDT

Kenya : la police détient deux Iraniens soupçonnés d'activités "terroristes"

La police kényane a déclaré détenir deux Iraniens qu'elle soupçonne d'appartenir à une cellule terroriste qui préparerait des attaques contre la capitale Nairobi et la ville côtière de Mombasa.

L'un des Iraniens a été arrêté à Nairobi mercredi, l'autre à Mombasa jeudi.

"Nous retenons ces deux suspects, ils sont en train d'être interrogés pour que (nous puissions) établir leur implication dans des activités terroristes," a affirmé vendredu soir à l'AFP Aggrey Adoli, le chef de la police de la province côtière, sans divulguer ni l'âge ni les noms des deux Iraniens.

"Grâce à eux, nous avons pu trouver des produits chimiques, qui, nous pensons, servent à fabriquer des explosifs," a poursuivi le responsable. Les explosifs ont été retrouvés dans deux petits sacs de jute dans une rue de Mombasa.

Deuxième ville du pays, Mombasa est aussi une destination touristique prisée.

Depuis que le Kenya a lancé son armée à la poursuite des shebab dans le sud de la Somalie en octobre 2011, les rebelles islamistes, récemment intégrés à Al-Qaïda, ne cessent de mettre en garde le pays contre des représailles.

Plusieurs attaques, toujours attribuées par Nairobi aux shebab mais jamais revendiquées par le groupe islamiste, ont depuis frappé Nairobi et Mombasa. Fin mai, une explosion dans un centre commercial du centre de Nairobi, encore attribuée par le Kenya aux shebab, a fait un mort et plus de 30 blessés.

Ces derniers mois, ambassades et groupes de surveillance du terrorisme ont multiplié et intensifié leurs mises en garde contre un risque d'attaque imminente et de plus grande ampleur au Kenya.

mom-aud/jlb