NOUVELLES
22/06/2012 07:04 EDT | Actualisé 22/08/2012 05:12 EDT

Nigeria: l'armée arrête un membre présumé de Boko Haram (télévision)

L'armée nigériane a arrêté jeudi un présumé islamiste soupçonné d'implication dans des attaques meurtrières, dont un attentat-suicide contre le QG de l'ONU à Abuja, la capitale fédérale, qui avait fait vingt-cinq morts, a annoncé la télévision publique.

Habibu Bama a été arrêté à Damaturu, la capitale de l'Etat de Yobe dans le nord-est du pays, à la suite d'une fusillade avec les éléments d'une force militaire spéciale, a rapporté dans la nuit la télévision.

Elle n'a pas donné de détails sur l'opération. Des sources au sein des forces de sécurité ont précisé que Bama avait blessé par balles au cours de l'accrochage.

Habibu Bama, membre présumé du groupe islamiste Boko Haram, était recherché par les services de renseignements nigérians à la suite de l'attaque meurtrière de Noël contre une église à Madalla, près d'Abuja, qui avait entraîné la mort de 44 personnes.

Il est également accusé d'être impliqué dans l'attentat-suicide menée à l'aide d'une voiture piégée contre le siège de l'ONU à Abuja et qui avait fait au moins 25 morts en août 2011.

Depuis mi-2009, Boko Haram a multiplié, essentiellement dans le nord, les attentats et coups de mains contre les membres des forces de sécurité, les responsables gouvernementaux et les lieux de culte chrétiens.

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi avoir placé sur leur liste noire anti-terroriste trois dirigeants du groupe, une organisation qui, elle, n'a pas fait en tant que telle son apparition sur la liste américaine.

Par ailleurs, dans l'Etat de Kaduna, au nord du pays, les autorités ont déclaré durant la nuit de jeudi à vendredi qu'elles allaient temporairement assouplir un couvre-feu, en vigueur de 24 heures jeudi et dimanche pour permettre aux fidèles d'assister aux offices religieux dans les mosquées et les églises.

Le couvre-feu avait été imposé le week-end dernier après des attentats anti-chrétiens contre trois églises de la région, et pour mettre fin à des représailles entre chrétiens et musulmans qui ont fait au total plus d'une centaine de morts.

bur/ej/hba