NOUVELLES
22/06/2012 10:41 EDT | Actualisé 22/08/2012 05:12 EDT

Manifestation contre l'ordre de démolition de 50 structures palestiniennes

Plusieurs centaines de Palestiniens et de militants pacifistes ont manifesté vendredi dans un village palestinien du sud de la Cisjordanie, dont la moitié des bâtiments sont visés par des ordres de démolition émis par Israël.

Plus de 500 manifestants se sont rassemblés à Soussiya, à proximité d'une colonie israélienne portant le même nom, au sud de Hébron, en brandissant des pancartes contre les ordres de démolition, selon un correspondant de l'AFP.

De nombreux soldats et gardes-frontières israéliens étaient présents, mais malgré quelques heurts, il n'y a eu ni blessé, ni arrestation, selon le correspondant et la police israélienne.

Une cinquantaine de structures de ce village sont menacées de démolition, selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). Si ces ordres sont exécutés, 160 Palestiniens, dont 60 enfants, soit environ 40% des habitants du village, seront déplacés, précise l'Ocha.

Les habitants ont reçu les ordres de démolition la semaine dernière, après une décision de la Cour suprême, saisie par l'organisation d'extrême-droite Regavim, déclarant les bâtiments illégaux car construits sans permis, selon un porte-parole de l'administration militaire israélienne (Cogat).

La Cour suprême a cependant donné deux semaines aux habitants pour faire appel, et la démolition n'aura pas lieu avant que la décision de justice soit définitive, a-t-il précisé.

Les Palestiniens et les organisations de défense des droits de l'Homme accusent Israël de ne délivrer de permis de construire que de manière très restrictive à Jérusalem-Est et dans les zones de Cisjordanie sous son contrôle total, obligeant les habitants palestiniens à y bâtir illégalement.

str-jjm-dms/sst/fc