NOUVELLES
22/06/2012 12:22 EDT | Actualisé 22/08/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre malien reçu par le médiateur burkinabè Blaise Compaoré

Le Premier ministre malien par intérim, Cheikh Modibo Diarra, a été reçu vendredi par le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne, a constaté un journaliste de l'AFP.

Arrivé dans l'après-midi à Ouagadougou, M. Diarra a été accueilli vers 16H00 (locales et GMT) au palais présidentiel par M. Compaoré, médiateur de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) dans la crise au Mali.

Le Premier ministre malien de transition effectue une tournée des pays concernés par la crise malienne qui l'a déjà conduit en Algérie, en Mauritanie et en France.

Sa visite au Burkina Faso survient au moment où deux des mouvements armés qui contrôlent le Nord malien depuis fin mars ont des délégations à Ouagadougou depuis plusieurs jours: les islamistes d'Ansar Dine et la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

A l'issue d'une rencontre lundi avec M. Compaoré, la délégation d'Ansar Dine avait annoncé accepter la médiation du président burkinabè qui, de son côté, a appelé ce groupe à rompre avec les "terroristes" d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ses alliés avec lesquels il est en position de force dans le Nord.

Les représentants d'Ansar Dine ont poursuivi cette semaine leurs discussions avec des collaborateurs de M. Compaoré, et réitéré leur principale exigence, l'application de la charia (loi islamique) au Mali.

A Bamako, les autorités maliennes de transition peinent par ailleurs à s'affirmer face à la junte responsable du coup d'Etat militaire du 22 mars, qui a officiellement rendu le pouvoir mais reste influente.

roh-tmo/sba