NOUVELLES
22/06/2012 10:28 EDT | Actualisé 22/08/2012 05:12 EDT

La proportion de films québécois vus a augmenté dans un marché en baisse en 2011

QUÉBEC - La proportion de films québécois vus par les cinéphiles a augmenté légèrement en 2011, bien que le marché global ait été à la baisse au cours de l'année.

C'est ce qu'a révélé vendredi l'Observatoire de la culture et des communications du Québec de l'Institut de la statistique du Québec.

La part de l'assistance réalisée par les films québécois est ainsi passée de 10 pour cent en 2010 à 11 pour cent en 2011.

Les données sur la fréquentation des salles, les recettes aux guichets et le nombre total de projections indiquent cependant un repli.

En 2011, 22,3 millions d'entrées ont été enregistrées dans les salles de cinéma, une diminution de 7 pour cent. Les recettes ont atteint 176,9 millions $, une baisse de 4 pour cent, tandis que le nombre de projections (930 100) a reculé de 2 pour cent.

Il s'agit d'une deuxième année consécutive où les principaux indicateurs de l'exploitation cinématographique affichent une baisse.

Par ailleurs, on comptait au Québec en 2011 118 établissements cinématographiques et 773 écrans actifs, soit six établissements et neuf écrans de moins par rapport à 2010. La diminution du nombre d'établissements et d'écrans demeure constante depuis 2007.

Enfin, l'Observatoire note que l'implantation de la technologie numérique dans les cinémas s'est poursuivie en 2011. Au 29 décembre dernier, 78 pour cent des établissements possédaient au moins un projecteur numérique et 65 pour cent des salles étaient dotées de l'appareil.