NOUVELLES
22/06/2012 09:26 EDT | Actualisé 22/08/2012 05:12 EDT

Euro-2012 - Angleterre-Italie - Duels: mon adversaire, mon semblable

Quand la loupe se pose sur le quart de finale de l'Euro-2012 Angleterre-Italie, dimanche à Kiev (18h45 GMT), trois binômes se détachent, entre les gardiens Hart et Buffon, les "bad boys" Terry et Cassano, et les maîtres à jouer Gerrard et Pirlo.

. Hart l'élève et Buffon le maître

"Je ne vois pas pourquoi dans cinq ans, quand Iker (Casillas) et moi serons vieux, il (Hart) ne serait pas le meilleur du monde". L'éloge date d'il y a deux ans et vient de Buffon lui-même, un commentaire que Hart (25 ans) conserve précieusement chez lui. Champion avec Manchester City, il sécurise enfin un poste souvent considéré comme le point faible anglais. En 21 capes, il n'a perdu qu'une fois et à l'Euro-2012, il ne peut pas grand-chose sur les trois buts encaissés et a écoeuré les Ukrainiens lors du troisième match de poules.

Parmi les meilleurs gardiens de la planète depuis une grosse dizaine de saisons, Buffon a encore brillé à l'Euro, sauvant le point du nul au premier match contre l'Espagne (1-1). Le capitaine de 34 ans a également fait parler son expérience hors du terrain pour éloigner les craintes de "biscotto" (un arrangement Espagne-Croatie qui n'aura finalement pas existé), et mobiliser ses coéquipiers avant le match contre l'Eire (2-0). Champion du monde en 2006, "Gigi" a encore faim.

. Terry et Cassano, les mauvais garçons

Leur histoire avec l'équipe nationale est à l'image de leur carrière, pleine de rebondissements, de dérapages sur et hors du terrain, de déceptions et de coups de maître... et pourtant, ces deux-là demeurent indispensables à leurs sélections.

Terry (31 ans) avait été déchu une première fois de son brassard pour une histoire de moeurs en février 2010, avant de ne le perdre une deuxième fois pour son implication présumée dans une affaire d'insultes racistes, ce qui a poussé Fabio Capello à la démission. Mais dans l'antagonisme avec son ex-compère Rio Ferdinand, c'est Terry qui l'a emporté en étant sélectionné pour l'Euro. Contre la France, le patron de la défense a muselé Benzema . Et c'est lui qui, roublard en chef, (res)sort le ballon ukrainien pourtant bien entré dans la cage anglaise, causant la première polémique arbitrale du tournoi.

Cassano (29 ans) s'est assagi, mais il s'est distingué à l'Euro pour une sortie sur les homosexuels, espérant qu'il n'y en avait pas en "Nazionale", avant de présenter ses excuses devant le tollé suscité. Sur le terrain, il a retrouvé un très bon niveau, malgré un malaise cardiaque le 31 octobre dernier qui lui a coûté six mois de carrière. A l'Euro, il est allé crescendo et a marqué un but aux Irlandais, de la "caboche"! Fantantonio la forte tête est de retour!

. Gerrard et Pirlo, les beaux vieux

Quels beaux restes ! "Stevie G" et "la Fée Clochette" sont uniques: le premier est un exemplaire tout-terrain de l'entrejeu, capable de tout faire; le second a réinventé le poste de milieu défensif grâce à une vista exceptionnelle. Pas un hasard si les deux, à l'aise dans le jeu long ou court, en sont déjà à trois passes décisives chacun.

Gerrard (32 ans) a récupéré le brassard de Terry et semble enfin ajuster son niveau en sélection à celui qu'il présente à Liverpool. Si ses dernières saisons furent mitigées, hachées par les blessures, il a su revenir et être fin prêt pour l'Euro. Omniprésent contre l'Ukraine, il a été élu homme du match, grâce notamment à sa passe décisive pour Rooney.

Pirlo et sa conduite de balle de danseuse étoile est au sommet de son art, à 33 ans, au bout d'une des meilleures saisons de sa carrière. Il continue sur sa lancée à l'Euro et commande la manoeuvre de l'Italie comme il l'a fait avec la Juventus Turin, qu'il a guidée vers un nouveau titre de champion. "L'Architecte" a notamment réussi deux gestes de grande classe à l'Euro, une passe décisive sublime pour Di Natale contre l'Espagne (1-1), et un coup franc direct parfait contre la Croatie (2-0).

ybl-eba