Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Tunisie: l'armée détruit trois voitures chargées d'armes dans le sud

Trois voitures chargées d'armes circulant dans l'extrême sud de la Tunisie ont été détruites par l'armée tunisienne dans la nuit de mercredi à jeudi, a rapporté l'agence TAP.

Contacté par l'AFP, le ministère de la Défense ne fournissait pas d'informations dans l'immédiat.

Selon l'agence TAP, les trois voitures circulaient dans la zone de Satah al-Hassan, à 100 km au nord de la "zone des trois frontières" entre la Libye, la Tunisie et l'Algérie.

Les occupants des voitures ont ouvert le feu en direction d'un appareil qui survolait la zone, et celui-ci a répliqué, détruisant les trois véhicules, selon la TAP.

D'après des sites tunisiens, les voitures étaient bourrées d'armes en provenance de Libye et transitaient par la Tunisie pour rejoindre l'Algérie.

Le trafic d'armes en provenance de Libye a explosé depuis le conflit qui a fait chuter le colonel Kadhafi en août 2011, et le sud désertique tunisien entre la Libye et l'Algérie constitue un territoire immense et incontrôlable.

En septembre 2011, un accrochage meurtrier (entre un et six morts selon les sources) avait opposé l'armée tunisienne et un groupe armé dans le sud du pays, à la frontière avec l'Algérie.

Il y a quelques mois, le commandant en chef des forces américaines pour l'Afrique (Africom), le général Carter F. Ham, en visite à Tunis, avait mis en garde contre la menace de groupes terroristes, particulièrement Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et l'accroissement de la contrebande d'armes en Afrique.

bur-cf/sba

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.