NOUVELLES
21/06/2012 05:40 EDT | Actualisé 21/08/2012 05:12 EDT

Syrie: une quarantaine de morts, l'armée pilonne la région de Homs

L'armée syrienne bombardait violemment jeudi des quartiers de Homs (centre) et la ville de Qousseir qu'elle tente de reprendre après y avoir subi de lourdes pertes dans des combats contre des rebelles, selon un correspondant de l'AFP et une ONG syrienne.

Au moins 38 personnes ont péri jeudi matin en Syrie, au lendemain d'une nouvelle journée sanglante qui a fait près de 100 morts, dont 53 civils et 35 soldats.

La ville de Qousseir, située dans la province de Homs, est encerclée et bombardée par les troupes du régime du président Bachar al-Assad, tout en étant survolée par des hélicoptères, a constaté le correspondant de l'AFP sur place.

De violents combats se déroulent depuis 07H00 locales (04H00 GMT) dans la cité entre soldats et rebelles et se concentrent près de l'hôpital de la ville, a-t-il ajouté.

Au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées par des tirs de mitrailleuses lourdes et des obus tirés par les troupes gouvernementales, rapporte de son côté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Et au moins 11 civils, dont neuf dans le quartier de Deir Baalbeh, ont été tués dans les bombardements des forces gouvernementales sur Homs, troisième ville de Syrie où sont retranchés des rebelles.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) avait annoncé mercredi qu'il était prêt, tout comme le Croissant-Rouge syrien, à évacuer les civils de Homs après avoir reçu le feu vert des autorités et des rebelles, mais les bombardements semblent entraver cette opération.

"L'entrée (du CICR et du Croissant-Rouge) est retardée par les bombardements du quartier de Khaldiyé", a affirmé à l'AFP via Skype Abou Bilal, un militant sur place. "La situation est catastrophique et il y a actuellement plus de 15 blessés dont certains graves".

Ailleurs, dans la province de Deraa (sud), au moins 10 civils ont été tués dans la localité d'Inkhel, bombardée puis prise d'assaut par la troupe qui y a également mené des perquisitions, a indiqué l'OSDH. "D'autres corps se trouvent sous les décombres", selon l'OSDH.

Un rebelle et huit soldats ont été tués dans les violents combats à Armanaz dans la province d'Idleb (nord-ouest). Cette localité a été bombardée par l'armée et les insurgés y ont attaqué un barrage des troupes régulières, selon l'OSDH.

Près de Damas, un civil a été tué dans la ville rebelle de Douma. Quatre soldats ont par ailleurs été tués dans des combats à Alep (nord) et près de Damas.

Plus de 15.000 personnes, en majorité des civils, ont été tués en Syrie depuis le début mi-mars de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad, selon l'OSDH.

str-ram-ser/feb