Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Omar Khadr, toujours en attente d'être transféré

Alors que les États-Unis se montrent de plus en plus impatients dans le dossier du transfert d'Omar Khadr, l'un des avocats du prisonnier a lancé un vibrant plaidoyer jeudi pour que son client soit transféré le plus vite possible dans une prison canadienne.

Le sénateur libéral et fervent défenseur des enfants soldats Roméo Dallaire a joint sa voix à celles des avocats de Khadr. « Je vais le demander encore une fois au gouvernement : pourquoi un tel embouteillage? », a-t-il laissé tomber.

L'avocat d'Omar Khadr, le lieutenant-colonel Jackson, a expliqué que le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a signé l'entente de transfert de Khadr en avril dernier, mais que les rencontres logistiques entre les deux pays ont été suspendues.

Depuis octobre dernier, Khadr est admissible à un retour au pays pour purger le reste de sa peine.

À 25 ans, Khadr est le dernier ressortissant d'un pays occidental à être encore détenu dans la prison américaine de Guantanamo, sur l'île de Cuba.

Le jeune Torontois a plaidé coupable, en octobre 2010, à des accusations de crime de guerre, pour des actes perpétrés en 2002 en Afghanistan alors qu'il avait 15 ans.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.