NOUVELLES
21/06/2012 03:09 EDT | Actualisé 21/08/2012 05:12 EDT

L'OEA appelle au "dialogue" entre les acteurs politiques au Paraguay

Le secrétaire général de l'Organisation des Etats américains (OEA) a appelé jeudi au "dialogue" au Paraguay, au moment où le président Fernando Lugo est visé par un "procès politique de destitution" validé par les députés qui l'accusent d'avoir "mal rempli ses fonctions".

José Miguel Insulza souhaite que "le processus politique en cours se poursuive dans le cadre de la Constitution et des lois en vigueur, dans le respect des droits de toutes les personnes impliquées".

Le président paraguayen Fernando Lugo pourrait se voir privé de sa dernière année de mandat après le vote surprise jeudi par la Chambre des députés en faveur d'une procédure de destitution le visant. Les élus considèrent que le chef de l'Etat a "mal rempli ses fonctions" après des heurts sanglants survenus la semaine dernière entre policiers et paysans dans le nord-est du pays.

La chambre haute a immédiatement convoqué une séance plénière pour définir les modalités de ce procès politique, dans lequel les sénateurs feront office de juges.

A Washington, où l'OEA a son siège, M. Insulza s'est prononcé pour "un maintien du dialogue, de l'entente et de la paix dans ce pays membre de l'OEA", selon un communiqué.

du/gde/lor