NOUVELLES
21/06/2012 08:31 EDT | Actualisé 21/08/2012 05:12 EDT

Le nombre de naissances dans les hôpitaux chute pour la première fois en dix ans

TORONTO - Les hôpitaux ont enregistré une chute du nombre de naissances à travers le pays, renversant une tendance de dix ans d'augmentations, indique un rapport de l'Institut canadien d’information sur la santé (ICIS).

Le rapport dévoilé jeudi montre que plus de 371 000 enfants sont nés dans les hôpitaux en 2010-2011 — soit une diminution de 1,5 pour cent ou environ 5600 nouveau-nés par rapport à l’année précédente.

Toutes les provinces et les territoires ont rapporté des baisses des taux de natalité, à l'exception du Yukon, qui a connu une légère augmentation.

Le rapport n'inclut pas les naissances à la maison ou dans d'autres établissements, mais se fonde sur les bébés nés dans les hôpitaux, ce qui représente environ 99 pour cent de toutes les naissances au Canada.

Selon le rapport, le taux annuel de naissances avait chuté de manière constante entre 1995-1996 et 2000-2001 — en baisse de 13,1 pour cent ou 50 000 nouveau-nés. Les neuf années suivantes avaient été marquées par une augmentation des naissances. Ainsi, le taux en 2009-2010 reflétait celui enregistré en 1995-1996.

«C'est la première fois qu'on constate ce taux de natalité plus faible, alors nous devrons y faire attention pour voir s'il s'agit d'une tendance en cours ou une situation non récurrente», a commenté Agnita Pal, porte-parole de l'ICIS.

L'Institut a aussi découvert un taux de naissances prématurées (avant la 37e semaine entière de gestation) relativement stable à 1 sur 12 (7,9 pour cent en 2010-2011 par rapport à 8,1 pour cent en 2006-2007). Seul le Québec (7,3 pour cent) affichait un taux statistiquement inférieur au taux national de 7,9 pour cent.

Les taux d'anesthésie épidurale et de césariennes primaires sont demeurés stables au fil des années, tout en variant considérablement d’une province à l’autre.

Environ les deux tiers des accouchements au Québec (70 pour cent) et en Ontario (61,5 pour cent) ont eu lieu sous anesthésie épidurale. Ces taux sont presque deux fois plus élevés que ceux du Manitoba (37,5 pour cent) et de la Colombie-Britannique (32,5 pour cent).