NOUVELLES
21/06/2012 11:28 EDT | Actualisé 21/08/2012 05:12 EDT

Gaza: 2 combattants du Hamas périssent dans un tunnel, la trêve prend corps

Deux combattants du Hamas ont péri jeudi asphyxiés dans un tunnel bombardé par l'armée israélienne, a annoncé la branche armée du mouvement islamiste palestinien, ce qui porte à dix le nombre de Palestiniens tués en quatre jours dans la bande de Gaza.

Dans le même temps, l'accalmie semblait se confirmer entre groupes armés palestiniens et l'armée israélienne. Aucun raid aérien israélien n'a été signalé sur Gaza jeudi et dix roquettes ont été tirées vers Israël, contre près de 60 la veille, pour un total de 130 depuis lundi, selon une porte-parole militaire israélienne.

"Deux martyrs, Thaër Mohammad al-Bik, un commandant local de 30 ans, et Mohammad Zouheir al-Khaldi, 26 ans, ont été asphyxiés jeudi par des gaz en inspectant un tunnel de la résistance touché par un bombardement sioniste il y a deux jours", ont affirmé les Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas.

Les deux victimes sont originaires de Jabaliya (nord de la bande de Gaza).

Dans un communiqué distinct, le mouvement a revendiqué le tir depuis le début de la confrontation lundi de "120 roquettes sur les positions militaires de l'ennemi".

Dix roquettes ont été tirées de Gaza depuis l'aube sans faire de victime, dont une a été interceptée par une batterie du système antimissile "Dôme de fer", selon l'armée israélienne.

Signe d'accalmie, Benny Ouaknine, le maire d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, a déclaré à la radio militaire qu'après concertation avec la défense civile "il a été décidé de revenir à la normale" en rouvrant vendredi les écoles primaires de la ville, fermées les jours précédents.

Le Hamas, au pouvoir à Gaza, s'est dit prêt mercredi à rétablir une trêve avec Israël sous médiation égyptienne, à condition qu'Israël "s'engage à cesser ses crimes".

La confrontation armée entre Israël et le Hamas a provoqué la mort de dix Palestiniens en quatre jours, membres de groupes armés pour la plupart, tandis que les tirs de roquettes sur Israël ont fait quatre blessés parmi les gardes-frontières et des dégâts matériels.

Depuis plus d'un an, le Hamas s'en tenait à la trêve de facto avec Israël, restant à l'écart des hostilités entre d'autres factions armées de Gaza, comme le Jihad islamique, et l'armée israélienne.

az-scw-sst/agr/cnp