NOUVELLES
21/06/2012 08:32 EDT | Actualisé 21/08/2012 05:12 EDT

ATP: une domination indéniable du trio de tête lors des tournois majeurs

WIMBLEDON, Royaume-Uni - Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer ont toutes les raisons de croire que c'est l'un d'entre eux qui soulèvera le trophée à Wimbledon, dans un peu plus de deux semaines.

«Ils sont assez avares pour ce qui est de partager les titres majeurs depuis un bout de temps», a mentionné Andy Roddick, champion à Flushing Meadows, en 2003, et trois fois finaliste sur le gazon anglais.

L'étape anglaise du Grand chelem se mettra en branle ce lundi. Nadal et Djokovic ont remporté les neuf derniers tournois majeurs; lors des quatre derniers, c'était eux qui s'affrontaient en finale.

En ajoutant Federer, couronné 16 fois en contexte prestigieux, le trio de tête a mis la main sur 28 des 29 derniers tournois du Grand chelem (la seule exception: le gain ultime de Juan Martin del Potro contre Federer à New York, en 2009).

Nadal a donné le coup d'envoi de cette domination en triomphant à Roland-Garros en 2005.

Djokovic, champion en titre de Wimbledon, est devenu le numéro un mondial grâce à son gain de l'an dernier en finale, contre Nadal, et personne ne l'a détrôné à ce jour. Il a notamment gagné 27 matches de suite en Grand chelem avant le revers à Paris face à Nadal, le 11 juin.

Nadal, déjà vu comme un expert de la terre battue, a prouvé qu'il peut briller autant sur d'autres surfaces, rejoignant Federer parmi les sept joueurs ayant gagné chacun des tournois majeurs au moins une fois.

À Wimbledon, l'Espagnol a atteint la finale à ses cinq dernières présences. Il a gagné deux titres et a perdu devant Djokovic ou Federer lors des autres occasions.

Dans le cas de Federer, de 2003 à 2009, le Suisse a triomphé six fois et a perdu une fois en finale. Sa maitrîse sur gazon le rend difficile à écarter.

Le numéro quatre Andy Murray est toujours soutenu par les amateurs à Wimbledon et l'Écossais pourrait surprendre, mais les membres du trio de tête ont de meilleures chances de l'emporter et de perpétuer leur domination.

Au golf, quand Webb Simpson a remporté l'Omnium des États-Unis, dimanche, il est devenu le neuvième joueur de suite à signer un premier gain en tournoi majeur; les 15 derniers tournois de ce genre ont eu différents vainqueurs. Une telle parité existe aussi au tennis mais chez les dames, six joueuses différentes ayant remporté les six derniers tournois du Grand chelem. Le 9 juin, Maria Sharapova a obtenu le dernier trophée qui manquait à sa collection en remportant la finale de Roland-Garros.