NOUVELLES
21/06/2012 04:07 EDT | Actualisé 21/08/2012 05:12 EDT

Assassinat du juge libyen qui avait ordonné l'arrestation de Younès

Des inconnus ont tué jeudi par balles un juge libyen qui avait ordonné l'arrestation d'Abdel Fatah Younès, un pilier du régime déchu de Mouammar Kadhafi rallié à la rébellion et assassiné dans des circonstances troubles, a annoncé son fils.

"Mon père a été tué alors qu'il se rendait à la mosquée pour la prière du soir" à Benghazi, l'ex-capitale des rebelles dans l'est du pays, a déclaré Ali al-Jazwi, fils de Jomaa Hassan al-Jazwi.

Un responsable médical à l'hôpital de Benghazi a confirmé la mort du juge et précisé que le corps portait la trace d'une balle l'ayant traversé de part en part.

Le juge Jazwi est considéré comme le signataire du mandat d'arrêt établi en juillet 2011 contre le général Younès, qui avait alors été rappelé du front pour interrogatoire à Benghazi et avait été assassiné en se rendant à cette convocation.

Le général Younès avait participé au coup d'Etat ayant permis à Mouammar Kadhafi au pouvoir en 1969, et il avait été son ministre de l'Intérieur avant de faire défection au début de la révolte en février 2011 et de devenir chef d'état-major de la rébellion qui a provoqué la chute et la mort de Kadhafi en octobre 2011.

str-dsg/fc/tp