NOUVELLES
20/06/2012 07:34 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

Vélo de montagne: Prémont n'est pas retenue dans l'équipe canadienne

La compétition pour les deux places sur l'équipe féminine de vélo de montagne du Canada, en vue de Londres, a été si serrée qu'une ancienne médaillée d'argent n'a pas été retenue.

La championne mondiale Catharine Pendrel, de Harvey Station au Nouveau-Brunswick, est la tête d'affiche de l'équipe qui a été présentée mercredi.

La vedette montante Emily Batty de Brooklin, en Ontario, a été choisie plutôt que la Québécoise Marie-Hélène Premont, médaillée d'argent lors des Jeux de 2004.

«Nous aurions voulu avoir une place de plus parce qu'elles sont toutes les deux des coureuses incroyables, a dit l'entraîneur national, Dan Proulx. À la fin nous devions décider qui avait le plus de potentiel pour accéder au podium, et c'est Emily que nous avons considéré comme le meilleur choix.»

Geoff Kabush de Courtney (C.-B.), qui en sera à ses troisièmes Jeux, et Max Plaxton de Victoria composeront l'équipe masculine aux Jeux de Londres.

Chaque pays peut amener un maximum de deux hommes et deux femmes.

Batty, 24 ans, a fini huitième au championnat mondial l'an dernier. Elle est classée 15e au monde.

Batty a signé un premier podium en Coupe du monde plus tôt cette année, terminant deuxième en Afrique du Sud.

Prémont, 34 ans, a fini neuvième aux Mondiaux de 2011. Elle est 20e au monde.

«Je suis très honorée d'être choisie devant Marie-Hélène, mais en même temps c'est très difficile, dit Batty. Elle est de celles qui m'ont pavée la voie, et elle est un espoir de podium à chacune de ses courses.»

Pendrel est classée première au monde en vélo de montagne féminin. L'athlète de 31 ans a fini quatrième à ses premiers Jeux à Pékin, il y a quatre ans. Elle sera l'un des espoirs de médaille du Canada à Londres.

«À chaque fois qu'il y a des attentes envers vous je pense que ça peut être très positif, parce que ça veut dire que plusieurs personnes croient en vous et en vos habiletés, dit Pendrel. Je pense qu'il faut transformer les attentes en confiance, et c'est ce que je compte faire à Londres.»

Les dames seront en action lors de l'avant-dernier jour des Jeux et les hommes le seront le lendemain, le 12 août, jour de la cérémonie de clôture.