NOUVELLES
20/06/2012 07:18 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

Nucléaire iranien: Ban regrette que les négociations soient dans l'impasse

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exprimé des regrets mercredi face à l'absence de progrès dans les pourparlers sur le nucléaire iranien entre Téhéran et les grandes puissances, appelant à redoubler d'efforts pour éviter une crise.

M. Ban "regrette" que les négociations entre la République islamique et la Grande-Bretagne, la Chine, la France, l'Allemagne, la Russie et les Etats-Unis "n'aient pas permis d'aboutir à un accord sur des mesures concrètes et réciproques lors de la réunion de Moscou" lundi et mardi, a indiqué le porte-parole du chef de l'ONU, Martin Nesirky.

Après un constat de profondes divergences à l'issue de deux jours de négociations tendues, la poursuite des négociations entre Téhéran et les grandes puissances pour désamorcer la crise du nucléaire iranien s'annonce difficile. Les négociateurs du "groupe 5+1" ont simplement réussi à éviter une rupture totale du processus diplomatique en se mettant d'accord sur une nouvelle réunion au niveau des experts le 3 juillet à Istanbul.

Le secrétaire général de l'ONU espère que "les parties renforceront leur détermination à aboutir rapidement à une solution négociée, capable de restaurer la confiance internationale dans un programme nucléaire iranien qui soit exclusivement pacifique".

M. Ban a également appelé toutes les parties à "reprendre leur engagement diplomatique avec davantage d'intensité et la plus grande flexibilité possible", selon M. Nesirky.

tw/sam/gde