NOUVELLES
20/06/2012 01:27 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

La 31e Fête de la musique se tiendra sur tous les airs de la pop

PARIS - Têtes d'affiche, artistes confirmés ou musiciens du dimanche sont attendus jeudi sur scène et dans la rue partout en France et dans le monde à l'occasion de la Fête de la musique, qui célèbre pour sa 31e édition les 50 ans de la musique pop.

Bien moins controversée que le rock'n'roll à sa naissance, la musique pop, née dans la foulée du premier 45 tours des Beatles «Love Me Do» en 1962, a séduit en deux générations des millions fans dans toutes les cultures.

«La pop, dans toute sa diversité et dans toutes ses acceptations, c'est la musique festive par excellence, celle qui permet au public de partager un socle commun», a expliqué à l'Associated Press Sylvie Canal, coordonnatrice générale de la Fête de la musique, soulignant qu'il était bien temps de rendre hommage à un genre musical à part entière, parfois resté incompris tant on l'a réduit aux musiques populaires et folkloriques dont il est pourtant historiquement issu.

Voulant donner l'exemple, le ministère de la Culture sera en quelque sorte l'épicentre de la manifestation qui résonnera sur les cinq continents et sous toutes les latitudes. Aurélie Filippetti, nouvelle locataire de la rue de Valois, accueillera dès 16h dans les jardins du Palais-Royal des élèves des conservatoires parisiens qui donneront des récitals, joués sur 40 pianos personnalisés par autant d'artistes plasticiens.

En soirée, la jeune Buridane, Barbara Carlotti, Bombay Street, les duettistes d'Archimède et le dandy chouchou des bobos Bertrand Burgalat prendront le relais et proposeront, en plus de leurs morceaux, des reprises de standards de la pop internationale.

D'autres lieux de pouvoir ouvrent leurs portes aux artistes et au public. À Matignon, le premier ministre fera place nette pour le trio féminin Théodore Paul et Gabriel, auquel succédera Lussy In The Sky, puis le trio nantais chantre de la pop électro dance Pony Pony Run Run.

Autre temps fort attendu à Paris, le plateau du Ricard S.A. Live Music, avec le soutien du Fonds d'aide à l'initiative rock (FAIR), a mis au menu Carmen Maria Vega, Concrete Knives, François & the Atlas Mountains et Twin-Twin.

Dépêchés comme ambassadeurs de la création musicale française, quelque 70 artistes se produiront dans une vingtaine de pays autour du monde. Le groupe Nojazz à Calcutta (Inde), Nilda Fernandez à Assomption (Paraguay), Michel Haumont à Singapour et Delphine Volange, Lyre le Temps et Vinvha à la Havane (Cuba).

Une quinzaine d'émissaires, dont Babx & Camélia Jordana, Madjo, Thomas Fersen et Mathieu Boogaerts, entre autres, se produiront dans 13 villes de Russie samedi, seule exception à la date du solstice d'été.