NOUVELLES
19/06/2012 04:46 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT

Euro-2012 - Top et Flop: Rooney et la première erreur arbitrage

Le Top et le Flop de la journée de mardi de l'Euro-2012 sont revenus respectivement à Wayne Rooney, buteur pour son retour après deux matches de suspension, et à la première erreur de l'arbitrage à cinq de l'Euro avec un but valide non accordé à l'Ukraine.

Certes, Rooney, buteur de la tête, a été bien aidé par le gardien Pyatov, qui s'est complètement "troué", peu aidé par une balle déviée par Kacheridi, sur un centre de Gerrard.

Mais c'est tout ce qu'il fallait à l'Angleterre pour se donner un peu confiance avant la suite de la compétition contre l'Italie en quarts. Il était écrit que Rooney devait marquer. "Our hero rooturns" avait ainsi titré The Sun, jeu de mots sur "notre héros et de rootour".

Avec ce but facile contre l'Ukraine (battue 1 à 0), le buteur de Manchester United tourne la page de ce coup de pied idiot donné à un adversaire lors du dernier match de qualification de l'Euro en octobre au Monténégro, qui lui avait valu d'être suspendu pour les deux premiers matches de l'Euro ukraino-polonais (première peine de 3 matches réduite à 2 en appel).

Mais les Ukrainiens pourront pester longtemps sur le 5e arbitre, parfaitement placé mais qui n'a pas vu que le ballon de Devic avait franchi la ligne de but avant que Terry ne le dégage (62e).

Les conséquences risquent d'être importantes. Pour la première fois dans un grand tournoi, les arbitres étaient cinq sur le terrain lors de l'Euro, avec l'obligation d'éviter une erreur comme celle d'Allemagne-Angleterre au dernier Mondial. Las.

Car, une décision à propos de la vidéo sur la ligne de but doit être prise par le Board, instance garantes des loi du jeu, quelques jours après la finale (finale à Kiev le 1er juillet, réunion du Board le 5 en Suisse).

pgr/sk