NOUVELLES
17/06/2012 06:55 EDT | Actualisé 17/08/2012 05:12 EDT

Cinq morts dans des attentats en Irak

Cinq personnes ont été tuées et 34 blessées dans une série d'attaques dimanche en Irak, ont indiqué des responsables de la sécurité après une semaine de violences qui ont fait plus de 100 morts.

Un attentat à la voiture piégée a visé une patrouille de l'armée tuant un soldat et blessant trois autres à Falloujah, à l'ouest de Bagdad, a déclaré le lieutenant-colonel Mohammed al-Obaidi.

Une autre bombe placée en bord de route à Falloujah a tué un enfant et blessé trois autres personnes, selon la même source.

Ces bilans ont été confirmés à l'hôpital général de Falloujah où ont été transportés les deux corps.

A Al-Sharqat, à 290 km au nord-ouest de Bagdad, une voiture piégée a explosé près d'un commissariat de police, faisant deux morts et 26 blessés, a indiqué une source policière.

Enfin, dans la ville disputée de Kirkouk (nord), un employé irakien d'une compagnie de sécurité turque, Mourad Mohammed, a été tué et deux autres employés blessés par l'explosion d'une bombe placée en bord de route, selon un responsable de la sécurité.

Samedi, 32 personnes ont trouvé la mort et des dizaines ont été blessées dans deux attentats à la voiture piégée contre des pèlerins chiites qui commémoraient le décès d'un de leurs imams dans le nord de Bagdad.

Et mercredi, 72 personnes ont péri dans des attentats qui ont aussi visé des pèlerins chiites et ont été revendiqués par l'Etat islamique d'Irak, un paravent d'Al-Qaïda.

Les violences en Irak ont diminué par rapport aux terribles années 2006 et 2007 mais n'ont pas pour autant cessé, en particulier à Bagdad. En mai, 132 personnes ont péri dans des attaques, selon les chiffres officiels.

mah-wd/tp/cco