NOUVELLES
17/06/2012 07:06 EDT | Actualisé 17/08/2012 05:12 EDT

24 Heures du Mans - Le point à 13h00: plus que trois Audi en tête

Trois des quatre Audi R18 engagées menaient encore la 80e édition des 24 Heures du Mans automobiles, dimanche à 13h00 (11h00 GMT), soit deux heures avant l'arrivée, et l'Audi R18 e-tron quattro portant le N.1 se dirigeait vers la première victoire d'une voiture hybride au Mans.

Alors que le Dr Wolfgang Ullrich, grand patron d'Audi Sport, commençait à réfléchir à d'éventuelles consignes de course, sur le coup de midi, et n'avait toujours pas décidé de l'identité du vainqueur, trois des quatre pilotes Audi alors en piste ont disjoncté, en l'espace de 20 minutes.

Benoît Tréluyer a ouvert le bal dans l'Audi e-tron quattro N.1, par un tête à queue sans conséquence, puis Marc Gené a perdu le contrôle de l'Audi ultra N.3 et tapant dans le rail à la première chicane des Hunaudières, exactement au même endroit que son coéquipier Romain Dumas samedi en fin de journée.

Enfin, alors que Gené rentrait lentement au stand en boîtant, avec deux roues avant menaçant de partir dans le décor, Allan McNish, dans la N.2 qui jouait elle aussi la victoire, face à la N.1, a tiré tout droit dans les virages du Karting, comme un débutant, et en tapant le rail lui aussi.

La voiture de sécurité est alors sortie pour neutraliser la course, les drapeaux rouges ont été agités, et l'Audi N.1, celle du trio victorieux l'an dernier, partie en pole position, a fait un grand pas vers un succès dans la Sarthe, dimanche à 15h00, qui serait le deuxième d'affilée pour son équipage.

Dans le stand Pescarolo, la Dome-Judd japonaise N.17, moteur en berne, a été mise au repos en attendant l'arrivée. Si elle arrive à boucler le dernier tour, dimanche à 15h00, ça fera un abandon de moins sur une liste déjà longue... et ça ressemblera à une petite victoire du Pescarolo Team.

dlo/jgu