NOUVELLES
16/06/2012 11:11 EDT | Actualisé 16/08/2012 05:12 EDT

La foule a été un facteur tout au long de ce premier match au «nouveau» Saputo

MONTRÉAL - Les partisans de l'Impact avaient bien hâte à ce premier match dans un stade Saputo revampé. Ils n'ont pas cessé de faire sentir leur présence dans cette rencontre et les joueurs du onze montréalais ont beaucoup apprécié.

«C'était fantastique. Ils étaient très bruyants, a indiqué l'attaquant Andrew Wenger, qui a inscrit son troisième but de la saison. Ils ont vraiment créé l'atmosphère.»

«Quelle superbe appui de la foule nous avons reçu ce soir, a pour sa part raconté le milieu de terrain Justin Mapp. Et on s'est assuré qu'ils reviennent en leur offrant une victoire contre un bon club comme les Sounders.»

«C'était surréel de vivre ce premier match, a dit le défenseur Zarek Valentin. On l'a senti dès le sifflet initial. La foule nous a vraiment appuyés. Les gens ont été debout pendant les cinq dernières minutes. On ne peut rien demander de plus.»

La nouvelle architecture du stade y est assurément pour quelque chose. Auparavant, le son disposait de plusieurs points de sortie, comme la section Ouest plus petite et les coins Sud-Est et Sud-Ouest, dépourvus d'estrades au cours des premières saison du stade. Maintenant, avec ces sections fermées et le toit qui encercle presque tout le stade, le son est emprisonné et amplifié.

«Le stade est plus compacte, alors le son est plus fort. On sent vraiment qu'il y a un 12e joueur, a acquiescé le milieu de terrain Patrice Bernier. Tout au long du match, les fans étaient là, même dans les quelques périodes plus creuses au cours desquelles nous manquions d'énergie.»

Par contre, ces décibels plus élevés demanderont un certain ajustement.

«Parfois, c'était difficile de communiquer sur le terrain, a fait remarquer l'entraîneur-chef Jesse Marsch. Mais ça nous a apporté beaucoup d'énergie très positive. C'est venu un petit peu par vagues, mais en deuxième demie, on a vraiment senti la fierté des partisans. Je crois qu'ils ont vu des bonnes choses de notre équipe et qu'ils attendaient que tout se mette en place.

«Je crois que nous leur avons montré que les pièces tombent en place et que nous disposons d'une bonne équipe. Mais on doit continuer de s'améliorer. On ne doit pas arrêter, pas une seconde.»

Ferrari touché à la jambe

Le défenseur Matteo Ferrari s'est blessé à la jambe en début de rencontre et il a dû être remplacé dès la 33e minute. Marsch n'était pas en mesure de donner un diagnostic après le match.

«Je crois qu'il est touché aux quadriceps, mais je ne suis pas certain. Nous allons prendre le temps d'évaluer la situation avant de sauter aux conclusions. Je crois que la situation de Nelson Rivas la semaine dernière nous a démontré qu'il fallait être patient afin de ne pas sauter trop vite aux conclusions. Nous souhaitons cependant que ce soit une blessure mineure.»