Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Barbara Walters s'excuse d'avoir voulu aider une ancienne assistante d'el-Assad

NEW YORK, États-Unis - L'animatrice Barbara Walters a présenté ses excuses pour avoir tenté d'aider une ancienne assistante du président syrien Bachar el-Assad à trouver un emploi ou à fréquenter une l'université aux États-Unis.

Sheherazad Jaafari est la fille de l'ambassadeur syrien aux États-Unis. Elle a également agi à titre d'attachée de presse pour Bachar el-Assad pendant un certain temps.

Mme Jaafari avait aidé Barbara Walters à décrocher une entrevue avec le controversé président syrien en décembre.

À la suite de cet entretien, elle a sollicité l'aide de la célèbre animatrice américaine, selon cette dernière.

Mme Walters a ainsi reconnu avoir envoyé des lettres pour tenter d'aider Sheherazad Jaafari à décrocher un emploi ou à être admise dans un établissement scolaire américain.

Selon Barbara Walters, Mme Jaafari a d'abord demandé un emploi à la chaîne télévisée ABC News. L'animatrice dit avoir refusé puisqu'elle se retrouvait ainsi en situation de conflit d'intérêt.

Barbara Walters réalise néanmoins que l'aide offerte à l'ancienne assistante du président syrien l'a placée en situation conflictuelle, et elle a dit «regretter cela».

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.