NOUVELLES
26/05/2012 07:08 EDT | Actualisé 26/07/2012 05:12 EDT

Syrie: Homs bombardé à la mitrailleuse lourde, neuf morts dans le pays

La ville rebelle de Homs, dans le centre de la Syrie, était bombardée samedi à la mitrailleuse lourde par les forces gouvernementales, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), faisant état de 9 morts dans les violences à travers le pays.

Ces nouvelles violences interviennent au lendemain de la mort d'au moins 90 personnes, dont 25 enfants, dans le bombardement de la région de Houla, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Homs, selon un dernier bilan de l'OSDH.

Dans la région de Homs, "un civil a été tué par des obus tirés à Qousseir, où des combats se sont déroulés. A Homs même, des bruits d'explosion étaient entendus ce matin, ainsi que des tirs de mitrailleuses lourdes dans le quartier de Jobar", a précisé l'OSDH.

Dans la province d'Idleb (nord-ouest), deux civils ont été tués par des obus à Ariha. Et un jeune homme a été tué et dix autres blessés par des tirs des forces de l'ordre à Saraqeb sur des manifestants qui bloquaient la route Damas/Alep pour dénoncer le massacre de Houla, selon la même source.

Dans la province de Deraa (sud), des agents de sécurité ont procédé à des perquisitions, arrêtant des dizaines d'habitants du village Qarfa. Et cinq soldats ont été tués dans plusieurs embuscades, selon l'OSDH.

A Alep, deuxième ville de Syrie, des milliers de personnes ont manifesté samedi dans le quartier à l'occasion de funérailles dans le quartier de Seif al-Daoula. Ils ont dénoncé le massacre de Houla et réclamé le départ du président Bachar al-Assad.

D'autres manifestations contre le régime ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi et à l'aube dans les provinces d'Idleb, Deraa et Damas pour "dénoncer le massacre de Houla", selon l'OSDH.

rm/fc