Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Grève étudiante: une 33e manifestation nocturne à Montréal

Montréal a vécu samedi soir sa 33e soirée de manifestations d'affilée. Dès le départ, le rassemblement habituel débutant au parc Émilie-Gamelin, près de l'Université du Québec à Montréal, a été déclaré illégal.

Le Service de police de la Ville de Montréal a expliqué que comme l'itinéraire de la marche n'avait pas été fourni, et que celle-ci comptait plus de 50 participants, la manifestation dérogeait à la loi.

Il s'agit de la neuvième manifestation consécutive contre la loi 78 imposée par le gouvernement Charest.

Munis de casseroles, plusieurs manifestants de tous les âges sont descendus dans les rues notamment des quartiers d'Outremont, de Rosemont, d'Ahuntsic et du Plateau-Mont-Royal, à Montréal, mais également dans le Vieux-Québec, dans la capitale, à Trois-Rivières et à Sherbrooke.

À Outremont, plusieurs manifestants se sont arrêtés quelques minutes devant la résidence du ministre des Finances, Raymond Bachand. Le tout s'est déroulé sans incident.

Des manifestations ont lieu aussi dans plusieurs régions du Québec, notamment à Saint-Hyacinthe, en Montérégie, à Trois-Rivières et à Québec.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manif nocturne du 26 mai 2012

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.