NOUVELLES
25/05/2012 04:07 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Visite en Israël de l'émissaire américaine aux discussions avec l'Iran

La chef de la délégation américaine aux discussions sur le programme nucléaire de l'Iran, Wendy Sherman, est arrivée vendredi en Israël pour des consultations sur les questions de sécurité, a-t-on appris de sources diplomatiques américaines.

"Elle est arrivée", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'ambassade américaine, Kurt Hoyer.

"Je ne suis pas certain à 100 % de son programme", a-t-il ajouté, interrogé sur l'identité des responsables israéliens que doit rencontrer Mme Sherman.

"La sous-secrétaire d'Etat aux Affaires politiques Wendy Sherman se rendra à Tel-Aviv le 25 mai, pour des consultations sur les questions bilatérales et régionales avec de hauts responsables et pour réaffirmer notre engagement inébranlable à la sécurité d'Israël", a annoncé jeudi le département d'Etat dans un communiqué.

Selon la radio publique israélienne, Mme Sherman devait rencontrer notamment le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour lui rendre compte des discussions sur le nucléaire iranien qui se sont achevées jeudi à Bagdad.

Le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) et l'Iran ont clôturé jeudi deux jours de négociations tendues à Bagdad avec pour seul résultat tangible un nouveau rendez-vous les 18-19 juin à Moscou, et le constat de "désaccords importants" sur le fond du dossier.

Une grande partie de la communauté internationale soupçonne l'Iran de vouloir, sous couvert de programme nucléaire civil, se doter de la bombe atomique, ce que dément Téhéran.

Israël, considéré comme l'unique puissance nucléaire de la région, un statut sur lequel il maintient l'ambiguïté, présente le programme nucléaire iranien comme une menace pour son existence, se référant aux déclarations répétées des dirigeants de la République islamique souhaitant ou prédisant sa disparition.

Les principaux responsables israéliens, M. Netanyahu en tête, agitent périodiquement la menace d'une opération militaire, exprimant leurs doutes sur l'efficacité des sanctions contre Téhéran.

sst/jlr/sbh