NOUVELLES
25/05/2012 01:15 EDT | Actualisé 25/07/2012 05:12 EDT

Tour d'Italie - 19e étape: déclarations

Roman Kreuziger (CZE/Astana), vainqueur de l'étape: "C'est ma première victoire dans un grand tour. J'en suis satisfait mais je ne suis pas comblé parce que j'étais venu sur le Giro pour le classement général. Je sais bien que si j'avais été placé (au général), on ne m'aurait pas laissé partir. Au moins, j'ai montré que ce qui m'est arrivé à Cortina d'Ampezzo n'était qu'un épisode, une parenthèse."

Joaquim Rodriguez (ESP/Katusha), leader du général: "Nous devions attaquer Ryder (Hesjedal) et c'est lui qui nous a donné une leçon... Maintenant, il a la course en mains. S'il ne commet pas d'erreur, il ne sera pas possible de le battre. Scarponi, par ses attaques, a fait mal. Je ne pensais pas que Hesjedal répondrait aussi bien. J'ai préféré ne pas me mettre dans le rouge et grimper de façon plus régulière, avec Pozzovivo."

Ryder Hesjedal (CAN/Garmin), 2e du général: "J'ai fait une grande étape. Dans le final, j'ai senti que j'avais encore des forces et je suis parti à l'attaque. Je termine très fatigué. Je suis confiant et je pense que je peux bien me défendre demain (samedi) sur des montées très dures elles aussi."

Michele Scarponi (ITA/Lampre), 3e du général: "J'ai attaqué trois fois, de loin pour créer des écarts. Je me suis peut-être précipité mais je voulais remonter au classement. Hesjedal a roulé très fort et Rodriguez a géré de façon optimale. J'ai montré en tout cas que je me suis bien repris après l'étape de Cortina d'Ampezzo."

Ivan Basso (ITA/Liquigas), 4e du général: "Hesjedal a démontré qu'il était le plus fort. C'est lui qui est passé à l'attaque alors que nous espérions le contraire. Quand Scarponi a démarré, j'ai compris que je ne pouvais pas répondre et j'ai préféré monter à mon rythme pour limiter les écarts. Je n'ai pas connu un jour sans. Ce sont les démarrages de Scarponi qui m'ont mis en difficulté. Je pensais faire mieux, mes adversaires ont été plus forts. Maintenant, je vais essayer de récupérer. L'étape de demain (samedi) a une signification particulière et tout est encore ouvert. Compliments à Ryder (Hesjedal)."

jm/es