NOUVELLES
25/05/2012 04:57 EDT | Actualisé 25/07/2012 05:12 EDT

Le TSX clôture sans grand changement, mais grimpe sur l'ensemble de la semaine

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé vendredi sans grand changement, les investisseurs continuant à faire preuve de prudence à l'aube du week-end pendant que la crise des dettes dans la zone euro continuait de projeter son ombre sur les échanges.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 10,4 points et terminé la journée à 11 576,47 points. Cette légère hausse est attribuable à l'équilibre entre les gains de certains secteurs — les titres aurifères et énergétiques, qui grimpaient avec les cours des matières premières —, et les pertes d'autres groupes, comme celui de la finance, inquiété par la crise du système bancaire européen.

La Bourse de croissance TSXV a avancé de 26,79 points à 1309,27 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,23 cent US à 97,13 cents US.

Les marchés américains ont reculé vendredi, avant le long week-end du Memorial Day, n'ayant pas su s'enthousiasmer pour de nouvelle données sur l'amélioration de la confiance des consommateurs.

Ce n'est là qu'un exemple de la tendance récente, chez les opérateurs, à ignorer la publication de données encourageantes pour se concentrer sur les problèmes de la zone euro.

«L'économie américaine est sur le chemin d'une reprise financièrement indépendante et ces nouvelles données, à la veille de l'été et des vacances, sont de bon augure», a observé Paul Vaillancourt, chef des investissements chez Canadian Wealth Management.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a cédé 74,92 points à 12 454,83 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a perdu 1,85 point à 2837,53 points et que l'indice élargi S&P 500 a lâché 2,86 points à 1317,82 points.

L'indice phare du parquet torontois cumule un gain de 296 points, soit 2,6 pour cent, sur l'ensemble de la semaine, après avoir enregistré trois pertes hebdomadaires consécutives. Malgré cela, il affiche un recul d'environ six pour cent depuis le début de mai, ce qui est grandement attribuables aux craintes liées à une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro.

L'élection du début mai n'a pas permis de former un nouveau gouvernement en Grèce, et certains s'inquiètent de voir des partis fortement opposés aux mesures d'austérité adoptées en échange de sauvetages financiers internationaux gagner de nouveaux appuis lors de la prochaine élection, prévue pour le 17 juin.

Les leaders européens veulent que la Grèce reste dans la zone euro, mais n'ont pas montré d'ouverture quant à d'éventuels compromis par rapport aux mesures d'austérité.

Entre-temps, un haut responsable de la Banque centrale européenne a affirmé que les 17 pays utilisant l'euro auraient besoin d'une «urgente révision» de leur système financier et bancaire pour gérer la crise des dettes.

À Toronto, le secteur de la finance a affiché les plus importantes pertes, même si les résultats trimestriels de la Banque de Montréal (TSX:BMO) et de la Banque TD (TSX:TD) dévoilés plus tôt cette semaine ont surpassé les attentes. Le groupe a perdu un pour cent, miné par de faibles perspectives et l'inquiétude liée à la zone euro.

L'action de la TD a perdu 77 cents à 78,22 $, tandis que celle de la Banque Royale (TSX:RY) a effacé 1,03 $ à 50,35 $.

Les cours des matières premières ont pris du mieux après que la hausse du dollar américain eut fait reculer, ces derniers temps, le cours du pétrole, du cuivre et de l'or à des creux de plusieurs mois.

Le secteur aurifère a pris environ 1,35 pour cent, le cours du lingot s'étant apprécié de 11,40 $ US à 1568,90 $ US l'once à New York. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a avancé de 74 cents à 41,24 $.

Le secteur de l'énergie a gagné 0,87 pour cent, le cours du pétrole brut ayant avancé de 20 cents US à 90,86 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le titre de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a gagné 29 cents à 31,70 $, tandis que celui de Suncor Énergie (TSX:SU) s'est emparé de 38 cents à 28,87 $.

Le groupe des métaux de base a titubé de 0,26 pour cent, même si le cours du cuivre a avancé de 2 cents US à 3,45 $ US la livre à New York. L'action de HudBay Minerals (TSX:HBM) a rendu 13 cents à 7,83 $.