NOUVELLES
25/05/2012 04:06 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Euro-2012 - Boycott Ukraine - Blatter: "La politique ne doit pas interférer"

Le président de la Fédération internationale (Fifa), Joseph Blatter, a critiqué vendredi à mots couverts le boycott de l'Ukraine lors de l'Euro-2012 envisagé par certains dirigeants de l'Union européenne, en affirmant que la politique ne devait "interférer" dans le sport.

M. Blatter a repris à son compte, dans son allocution liminaire au 62e Congrès de la Fifa à Budapest, "ce qu'a dit le Premier ministre de la Hongrie (Viktor Orban, ndlr) concernant le dialogue qui devrait exister entre les autorités politiques et sportives, et qu'en aucune manière la politique ne devait interférer dans le sport, en l'occurrence le football, et que le football est fait pour rassembler, pas pour diviser".

Jeudi, lors de la cérémonie d'ouverture du Congrès, M. Orban avait pris ses distances avec l'idée d'un boycott en soutenant que "le boycott politique est sans rapport avec l'événement et divise".

L'Union européenne réclame depuis plusieurs mois la libération de Ioulia Timochenko, ancien Premier ministre de l'Ukraine passé dans l'opposition et incarcéré, et dénonce une justice sélective à son encontre, alors que se profilent les élections législatives à l'automne.

Certains dirigeants ont menacé de ne pas se rendre en Ukraine si rien ne changeait d'ici le tournoi de football en juin, à l'image de la chancelière allemande Angela Merkel. "J'aime beaucoup le football mais ce qui se passe en Ukraine est un problème", a pour sa part dit le président français François Hollande jeudi lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

ybl/jgu