NOUVELLES
25/05/2012 03:16 EDT | Actualisé 25/07/2012 05:12 EDT

Disparition d'Etan Patz à New York: le suspect accusé de meurtre non prémédité

NEW YORK, N.Y. - L'homme soupçonné d'avoir tué le petit Etan Patz à New York en 1979, une affaire qui avait fait grand bruit à l'époque, a été accusé de meurtre au deuxième degré vendredi, 33 ans jour pour jour après la disparition du garçon. Le 25 mai est également la Journée internationale des enfants disparus.

Après des décennies de fausses pistes et de faux espoirs pour les enquêteurs et la famille, Pedro Hernandez, un ancien commis d'épicerie âgé de 51 ans, a été arrêté jeudi après avoir déclaré à la police qu'il avait étranglé Etan Patz.

L'homme a été formellement accusé vendredi lors d'une comparution par vidéoconférence de l'hôpital Bellevue où il se trouve. Les médecins ont ordonné son hospitalisation après qu'il eut affirmé qu'il voulait se suicider.

Le petit Etan, âgé de 6 ans, est disparu près de chez lui à Manhattan le 25 mai 1979 alors qu'il se rendait à son arrêt d'autobus scolaire. Sa disparition très médiatisée avait lancé un mouvement national de recherche des enfants disparus. Le garçon a été l'un des premiers enfants américains disparus dont la photo a été publiée sur les cartons de lait.

Pedro Hernandez, qui avait 18 ans à l'époque, a déclaré aux enquêteurs cette semaine qu'il avait attiré Etan Patz dans le sous-sol de l'épicerie où il travaillait en lui promettant une boisson gazeuse, l'avoir étouffé et avoir mis son corps dans un sac avec des déchets, qu'il a abandonné quelques coins de rue plus loin. Le corps n'a jamais été retrouvé.

Les enquêteurs ont relancé l'enquête en avril 2012 après des années de silence, en menant des fouilles dans le sous-sol d'un immeuble du quartier où l'enfant est disparu. Après ces recherches très médiatisées, la police a reçu un témoignage mettant les enquêteurs sur la piste de Pedro Hernandez.

La confession inattendue de Pedro Hernandez place la police dans une situation difficile: accuser formellement le suspect sans avoir de preuve matérielle pour corroborer ses déclarations ni avoir eu le temps d'évaluer son état mental.

Un porte-parole de la police, Paul Browne, a indiqué que les enquêteurs envisageaient de retracer les trajets des éboueurs du quartier à la fin des années 1970 pour déterminer s'ils devraient fouiller les dépotoirs pour trouver les restes du garçon.

Des enquêteurs spécialisés dans les scènes de crime sont arrivés vendredi matin dans l'édifice où se trouvait autrefois l'épicerie dans laquelle le suspect travaillait. Les autorités envisagent d'excaver le sous-sol pour y trouver des preuves médico-légales.

Les enquêteurs veulent aussi savoir si Pedro Hernandez a déjà eu des problèmes de santé mentale ou s'il a déjà été mis en cause dans des affaires de pédophilie.

Le chef de la police de New York, le commissaire Raymond Kelly, a indiqué vendredi que les enquêteurs tentaient toujours de déterminer le mobile du meurtre.

Pedro Hernandez n'avait pas été interrogé par la police à l'époque de la disparition d'Etan Patz. Il avait quitté son emploi quelques jours après et avait déménagé dans le New Jersey. Bien plus tard, il a confié à des membres de sa famille avoir fait «quelque chose de mal» en tuant un enfant à New York, a affirmé M. Kelly.

Pedro Hernandez «éprouve des remords et les enquêteurs ont eu l'impression que ses aveux le soulageaient. Nous pensons que c'est l'individu responsable du crime», a dit le commissaire Kelly.