Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Yémen: l'armée repousse une attaque d'Al-Qaïda, 35 extrémistes tués

L'armée yéménite a repoussé dans la nuit de mercredi à jeudi une attaque d'Al-Qaïda dans le sud du pays, faisant 35 morts parmi les combattants extrémistes, a affirmé une source militaire.

"Les combattants d'Al-Qaïda ont lancé leur attaque dans la région de Wadi Bani Ghard, à l'ouest de Jaar, mais l'armée a repoussé les assaillants et en a tué 35", a déclaré un officier de l'armée.

Une source médicale à Aden a indiqué pour sa part que deux soldats avaient été tués dans les combats qui se sont poursuivis jeudi.

A Zinjibar, capitale de la province d'Abyane, à une dizaine de km au sud de Jaar, l'armée a continué à progresser, prenant le contrôle de bâtiments proches de la ville qui est aux mains d'Al-Qaïda depuis près d'un an.

L'offensive contre Al-Qaïda dans le sud du Yémen a repris mercredi après une accalmie relative. L'armée a lancé des opérations le 12 mai pour tenter de reprendre des positions aux mains d'Al-Qaïda.

Depuis le 12 mai, l'offensive a fait 299 morts selon un bilan compilé par l'AFP: 215 combattants d'Al-Qaïda, 49 soldats, 18 supplétifs de l'armée et 17 civils.

Selon des diplomates occidentaux à Sanaa, des experts américains conseillent l'armée dans ces combats.

str/mh/vl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.