NOUVELLES
24/05/2012 06:33 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Un ouvrier jordanien licencié s'immole par le feu

Un employé d'une compagnie jordanienne de production d'électricité s'est suicidé jeudi en s'immolant par le feu, dix jours après son licenciement, ont indiqué la police et un des ses collègues.

"L'homme âgé de 31 ans s'est immolé par le feu ce matin devant le siège de la société dans le quartier de Khalda dans l'ouest d'Amman", a indiqué à l'AFP Mohammed Khatib, un porte-parole de la police, sans autre précision et en identifiant l'homme sous le nom de "Moussaab".

"Il a été en conflit avec son patron il y a quelques temps. Il y a dix jours, la compagnie a mis fin à son contrat", a indiqué un ex-collègue de cet homme travaillant pour la "Central Electricity Generating Company", une société semi-gouvernementale de production d'électricité.

"Il a tenté de convaincre la direction de le reprendre, mais il a échoué et s'est suicidé ce matin", a-t-il ajouté sous couvert de l'anonymat.

Il s'agit du cinquième cas d'immolation dans le pays depuis le début d'un mouvement de protestations en janvier 2011 pour réclamer des réformes dans le royaume plongé dans une crise économique.

Le Printemps arabe a débuté en Tunisie en décembre 2010 avec le suicide d'un jeune vendeur ambulant, Mohamed Bouazizi, excédé par des humiliations policières répétées, déclenchant un mouvement de protestations qui s'est étendu à plusieurs pays arabes et a conduit au départ de certains dirigeants.

msh-akh/sw/vl