NOUVELLES
24/05/2012 01:15 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Romney reprend l'argument de la fermeté face à la Chine contre Obama

Le républicain Mitt Romney a promis de faire preuve de fermeté face à la Chine s'il accède à la présidence des Etats-Unis, une nouvelle critique de la politique du sortant Barack Obama vis-à-vis de Pékin, dans une vidéo diffusée jeudi.

Imaginant ce que serait le début d'une présidence Romney, cette publicité affirme au présent: "le président Romney est ferme face à la Chine sur les questions commerciales et exige que (les Chinois) respectent les règles".

Elle assure aussi que M. Romney, s'il remporte l'élection du 6 novembre et succède à M. Obama en janvier 2013, annulera les règles "tueuses d'emplois" édictées par ce dernier, et annoncera des réductions du déficit.

L'équipe de M. Obama a immédiatement réagi à cette attaque. Une porte-parole, Lis Smith, a qualifié cette publicité de "promesse vide de sens".

"Nous savons que nous ne pouvons pas faire confiance à Mitt Romney pour être ferme face à la Chine, parce qu'en 2010 il a critiqué le président Obama pour avoir pris des mesures afin de protéger le secteur pneumatique américain", a-t-elle dit.

Le 16 février, M. Romney avait déjà accusé le président sortant de faiblesse vis-à-vis de la Chine, qualifié Pékin de "tyrannie prospère" et promis d'éviter l'avènement d'un "siècle chinois", dans une tribune publiée par le Wall Street Journal.

Face au probable futur numéro un chinois Xi Jinping, M. Obama avait appelé la veille la Chine à respecter les "règles en vigueur" dans l'économie mondiale et estimé "qu'avec davantage de puissance et de prospérité viennent davantage de responsabilités" pour ce pays.

col-tq/sam