NOUVELLES
24/05/2012 07:49 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Le Venezuela déploie 3000 soldats à sa frontière avec la Colombie

CARACAS, Venezuela - Quelque 3000 soldats vénézuéliens ont été déployés le long de la frontière avec la Colombie pour y renforcer la sécurité, après que le principal groupe rebelle colombien eut mené une attaque meurtrière contre une patrouille de l'armée colombienne dans la région frontalière, a annoncé le ministre vénézuélien de la Défense, jeudi.

Le général Henry Rangel, qui dirige l'opération le long de la frontière, a indiqué que les soldats supplémentaires avaient été déployés dans la région plus tôt cette semaine, selon l'agence de presse officielle vénézuélienne.

Les autorités colombiennes ont affirmé que des guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) avaient perpétré une attaque lundi à partir du territoire vénézuélien, tuant 12 soldats et en blessant quatre autres dans une région rurale de la Colombie.

Le commandant de la 1ère division de l'armée colombienne, le général Jorge Eliecer Suarez, a déclaré que les rebelles des FARC s'étaient ensuite repliés en territoire vénézuélien.

Après l'attaque, le président vénézuélien Hugo Chavez a annoncé qu'il avait déployé des troupes supplémentaires à la frontière et que l'armée n'accepterait pas qu'un groupe armé se serve du territoire vénézuélien comme refuge.

Le général Rangel a indiqué jeudi que d'autres unités vénézuéliennes étaient en route vers la région frontalière. Il a déclaré à une chaîne de télévision de Caracas que l'armée vénézuélienne cherchait «des éléments de groupes armés qui pourraient avoir pénétré le territoire vénézuélien».

La ministre colombienne des Affaires étrangères, Maria Angela Holguin, s'est rendue à Caracas jeudi, où elle a rencontré son homologue vénézuélien, Nicolas Maduro. Le bureau de Mme Holguin a déclaré dans un communiqué que la rencontre des deux ministres visait à partager des informations et à discuter des mesures à prendre pour atteindre «une coordination efficace» dans le combat contre les groupes armés le long de la frontière.