Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Laurent Fabius prône une "approche qui combine le dialogue et les sanctions" avec l'Iran

PARIS - Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a affirmé jeudi que la France appuyait "une approche qui combine le dialogue et les sanctions" avec Téhéran sur la question du programme nucléaire iranien.

"Nous avons une position commune avec nos partenaires", "nous demandons à l'Iran de se conformer aux demandes" de l'ONU, "c'est dans cet esprit que les négociations se poursuivent" à Bagdad, a souligné le ministre, en marge d'une rencontre avec Michelle Bachelet, ancienne présidente du Chili et directrice exécutive de l'Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes.

Des pourparlers internationaux sur le programme nucléaire iranien ont débuté mercredi à Bagdad, rassemblant des représentants des six pays engagés dans les négociations (USA, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) et une équipe de diplomates iraniens. AP

aptn/ac/pyr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.