NOUVELLES
24/05/2012 09:34 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Greffe de poumons: Hélène Campbell fait quelques pas de danse

TORONTO - Une jeune Ontarienne connue pour son militantisme en faveur du don d'organes a fait sa première apparition publique jeudi après avoir subi une double greffe de poumon, il y a sept semaines.

Lors d'une conférence de presse, Hélène Campbell a même fait quelques pas de danse afin de montrer à quelle point elle s'était bien remise de l'opération qui lui avait sauvé la vie.

La jeune femme de 21 ans souffrait de fibrose pulmonaire idiopathique, une maladie dégénérative des poumons. Son état s'était rapidement détérioré, au point où elle pouvait à peine marcher.

Le 6 avril, après avoir passé 10 semaines sur la liste d'attente, elle a subi une transplantation.

Jeudi, seules la petite cicatrice sur sa gorge et sa voix rauque étaient les seuls signes évidents de sa mésaventure.

Hélène Campbell est devenue le symbole du don d'organes au Canada grâce au soutien de célébrités comme Justin Bieber et Ellen DeGeneres.

Sa campagne a fait bondir le nombre de donneurs d'organes aussi loin qu'en Louisiane et en Australie.

«Il fallait seulement trouver la bonne histoire pour toucher les gens», a-t-elle affirmé jeudi, promettant de continuer à militer pour cette cause.

Attendre ses nouveaux poumons a été incroyablement difficile pour Hélène, qui a fait remarquer en passant que certains patients mourraient avant qu'un organe compatible ne soit trouvé.

Elle a admis être curieuse de connaître l'identité de son donneur, mais a dit que c'était à ses proches de décider s'ils voulaient communiquer avec elle.

«J'espère que quelqu'un leur fera savoir à quel point je suis reconnaissante», a déclaré la jeune femme, qui prend 54 pilules par jour en partie pour éviter que son corps ne rejette ses nouveaux organes.

«Chaque fois que je prends mes médicaments, je pense à cette famille.»