Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un divorce aurait coûté cher à l'ex-juge Delisle

La preuve de la Couronne est close au procès de l'ex-juge Jacques Delisle, accusé du meurtre prémédité de sa femme Nicole Rainville. La Couronne a fait entendre jeudi un 22e témoin, la notaire Danielle Beausoleil, qui a dressé le bilan financier complet de Jacques Delisle.

Elle a expliqué qu'en cas de divorce, le juge à la retraite aurait dû verser 1,4 million de dollars à Mme Rainville. Sa rente de retraite serait passée de 178 000 $ annuellement à moins de 89 000 $. Il n'a toutefois jamais été question de divorce depuis le début du procès.

Par ces chiffres, la Couronne veut démontrer que, outre le mobile amoureux, il y avait aussi un mobile financier. D'après la Couronne, au lieu de divorcer, l'ex-juge aurait préféré tuer sa femme afin d'épargner de l'argent.

En contre-interrogatoire Me Jacques Larochelle a rappelé que le couple s'était marié en 1960 et qu'à cette époque, aucune loi n'obligeait Jacques Delisle à séparer ses biens avec sa conjointe en cas de divorce. L'ex-juge avait accepté dès le départ de se marier en communauté.

La défense a quant à elle fait entendre deux témoins. Le premier est un ami du couple, un chirurgien âgé de 80 ans. Il a affirmé que lors d'une discussion avec Mme Rainville, celle-ci lui aurait dit qu'une arme se trouvait dans l'appartement du couple et qu'elle savait où la trouver. En contre-interrogatoire, l'avocat de la Couronne s'est étonné que ce témoin n'ait jamais parlé de cette discussion à son ami Jacques Delisle.

L'autre est une femme de ménage du couple qui a dit que Mme Rainville se sentait comme un fardeau après son accident et qu'elle était probablement mieux morte.

En avant-midi, les avocats ont débattu d'un point de droit en l'absence des jurés.

Le procès de Jacques Delisle en est à son treizième jour. Le magistrat retraité de la Cour d'appel du Québec est accusé du meurtre prémédité de sa conjointe, Nicole Rainville, le 12 novembre 2009 à leur domicile.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.