NOUVELLES
24/05/2012 04:22 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Clinton: le sort du Pakistanais qui a aidé à débusquer Ben Laden "injuste"

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a qualifié jeudi "d'injuste et infondée" la condamnation par la justice pakistanaise à 33 ans de prison du médecin accusé d'avoir aidé la CIA à débusquer Oussama ben Laden.

"Nous regrettons tant sa condamnation que la sévérité de la sentence", a déclaré Mme Clinton.

Shakeel Afridi a été condamné mercredi par un tribunal tribal pour avoir aidé l'agence de renseignement américaine à retrouver Oussama ben Laden, tué il y a plus d'un an par un commando américain dans le nord du Pakistan.

Le chirurgien est accusé d'avoir mené une fausse campagne de vaccination à Abbottabad, la ville où se terrait le chef d'Al-Qaïda avec ses quatre femmes et ses enfants, pour prélever leur ADN.

Le Dr Afridi a "joué un rôle crucial dans l'élimination d'un des pires meurtriers que le monde ait porté", a dit Mme Clinton qui répondait à la presse, aux côtés de son homologue néo-zélandais Murray McCully, à Washington.

Le médecin "a agi dans l'intérêt du Pakistan, dans le nôtre et dans celui du reste du monde", a estimé la chef de la diplomatie américaine, selon laquelle le praticien "n'a en aucun cas trahi le Pakistan".

Les Etats-Unis, a par ailleurs assuré Mme Clinton, "évoquent et continueront à évoquer" avec le Pakistan le cas de Shakeel Afridi.

Oussama ben Laden a été tué le 2 mai 2011 par un commando de soldats d'élite américains, héliportés de nuit à Abbottabad, officiellement au nez et à la barbe des autorités pakistanaises selon Washington et Islamabad, qui avait protesté contre l'opération.

gde/mdm