NOUVELLES
23/05/2012 12:26 EDT | Actualisé 23/07/2012 05:12 EDT

GP de Monaco - Maldonado: "Ca va sûrement être difficile"

Le Vénézuélien Pastor Maldonado (Williams-Renault), vainqueur il y a 15 jours du Grand Prix d'Espagne, sa première victoire en F1, a confié, à la veille des premiers essais du GP de Monaco, que cette victoire allait être "difficile" à confirmer.

Q: Que ressentez-vous avec le recul, 10 jours après votre 1re victoire en F1?

R: "C'est toujours spécial de gagner, surtout la première fois. Je pense que l'expérience de Melbourne m'a servi, car j'attaquais trop fort en fin de course (ndlr: sortie de route au 58e tour, alors qu'il visait la 5e place). Ca m'a rendu plus fort à Barcelone, pour résister à Fernando (Alonso). Maintenant, ça va sûrement être difficile (de confirmer). Les écarts entre les écuries sont tellement faibles, n'importe quel petit détail peut faire la différence et il faut que tout soit parfait pour faire encore un pas en avant. Williams fait vraiment un très bon travail en ce moment, les gens sont très motivés et ils ont dû travailler d'autant plus fort qu'il y a eu l'incendie dans notre stand, au moment où on parlait avec Sir Frank, après la victoire".

Q: Est-ce que cette victoire a changé quelque chose pour vous ?

R: "Cette victoire n'a rien changé. Il faut qu'on continue à travailler comme ça, à pousser. Nous ne sommes pas devenus la meilleure équipe, nous ne sommes pas encore à 100% mais nous ne sommes pas si loin, donc nous devons continuer à progresser. Nous avons une nouvelle équipe technique et j'ai plus d'expérience que l'an dernier, donc ça m'aide forcément. J'ai vraiment de bonnes sensations. La voiture est de plus en plus compétitive, mais je ne pense pas qu'un seul facteur nous ait permis de progresser cette année. C'est plutôt une quantité de petits changements qui nous ont rendu plus compétitifs".

Q: Comment se présente ce GP de Monaco ?

R: "J'ai toujours été bon ici, en GP2 et en Formule Renault (ndlr: 3 victoires). L'an dernier, je faisais du bon boulot, j'étais 6e, mais c'est toujours très difficile ici. Sur ce genre de piste, on ne sait jamais ce qui peut se passer, à cause du trafic et de tout le reste. Cette saison, c'est un peu comme en GP2, avec l'impression que les pilotes peuvent jouer un grand rôle dans les performances de leur voiture. Les pneus permettent aussi aux écuries de jouer avec différentes stratégies. Je vais faire de mon mieux, je pense que c'est possible d'être compétitif ici, alors on verra..."

Propos recueillis en conférence de presse

dlo/jcp