NOUVELLES
22/05/2012 08:23 EDT | Actualisé 22/07/2012 05:12 EDT

Egypte: cinq policiers condamnés pour violences contre des manifestants

Cinq policiers égyptiens ont été condamnés mardi par contumace à des peines de dix ans de prison pour le meurtre de manifestants lors de la révolte l'an dernier contre le président Hosni Moubarak, a-t-on appris de sources judicaires.

Le juge Mohamed Fahim, qui a prononcé les sentences, a également condamné deux autres policiers à des peines d'un an avec sursis.

Dix autres policiers ont été acquittés dans cette affaire concernant la mort de cinq manifestants durant des affrontements meurtriers les 28 et 29 janvier 2011.

Il s'agit des condamnations les plus élevées de policiers inculpés dans les violences contre les manifestants commises à l'époque. De précédents procès ont abouti à des peines légères ou des acquittements.

Le 28 janvier, surnommé le "vendredi de la colère", fut une des journées les plus meurtrières de ces événements qui firent officiellement quelque 850 morts en près de trois semaines.

M. Moubarak, l'ancien ministre de l'Intérieur Habib el-Adli et six hauts responsables de la police sont jugés pour leur rôle dans ces événements. Le verdict est attendu pour le 2 juin.

jaz-cr/feb