NOUVELLES
20/05/2012 05:17 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

Un tandem de Britanniques annule leur traversée de l'Atlantique à la rame

ST-JEAN, T.-N.-L. - Deux aventuriers britanniques ont dû renoncer à leur projet de traverser à la rame l'océan Atlantique de St-Jean, sur l'île de Terre-Neuve, jusqu'à Bristol, en Angleterre, en raison des avertissements d'experts canadiens des glaciers.

Les athlètes expérimentés Roz Savage, 44 ans, et Andrew Morris, 48 ans, s'étaient joint à un équipage dont l'objectif était, au cours de cette traversée, de sensibiliser les gens à la cause environnementale.

Des experts locaux ont toutefois déclaré que de larges morceaux de glace d'icebergs flottaient sur les eaux au large de Terre-Neuve-et-Labrador, augmentant de façon substantielle les risques d'endommager leurs embarcations.

M. Morris a souligné que la décision d'annuler le voyage, qui a requis 18 mois de préparatifs, avait été des plus difficiles, mais que leur sécurité était en jeu. Il a ajouté que le fait de s'entêter à traverser aurait pratiquement été irresponsable.

Les rameurs, de par leur position assise, ne regardent pas à l'avant mais bien à l'arrière de l'embarcation. Ils auraient donc eu beaucoup de difficulté à contourner les morceaux de glace sur leur itinéraire.

M. Morris, qui se trouvait à St-Jean, a ajouté qu'ils devaient ramer ni plus ni moins comme s'ils étaient aveugles. Mme Savage a de son côté fait valoir dans un communiqué qu'il était impossible de défier Mère Nature, et ce, à plus forte raison sur l'océan, soulignant toutefois qu'ils auraient sans doute remporté leur pari.

Il aurait fallu au moins deux mois au tandem Morris-Savage pour faire la traversée de 3200 kilomètres jusqu'en Angleterre. Le duo aurait été la première équipe mixte à traverser l'Amérique du Nord.

Tous deux ont déjà fait des traversées du genre par le passé, Mme Savage ayant accumulé 24 150 kilomètres en mer à l'intérieur de 520 jours, tandis que M. Morris a fait trois traversées d'océan en solo.