NOUVELLES
20/05/2012 06:36 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

Le Parlement appelle à "respecter les droits" nucléaires de l'Iran

Une majorité de députés iraniens ont demandé dimanche aux grandes puissances de respecter les droits nucléaires de l'Iran et d'adopter une approche de "coopération" lors des discussions prévues mercredi à Bagdad, selon l'agence officielle Irna.

"Nous demandons aux membres du groupe 5+1 de respecter les droits du peuple iranien conformément au Traité de non prolifération nucléaire (TNP) et, loin des pressions sionistes, de passer d'une politique de confrontation à une politique de coopération", écrivent 203 des 290 députés.

Ils ont également demandé aux négociateurs iraniens de "défendre avec fermeté les droits du peuple iranien" lors des négociations. L'Iran "répondra à toute politique de pression".

Les responsables iraniens ont multiplié les déclarations affirmant que leur pays refuserait toute pression lors des négociations de Bagdad avec le groupe des 5+1 qui rassemble les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Russie, Chine, France et Grande-Bretagne) et l'Allemagne.

Téhéran a également demandé aux Occidentaux de lever leurs sanctions contre l'Iran afin de créer un climat "favorable" aux négociations.

Samedi, lors du sommet du G8 à Camp David, le président américain Barack Obama a toutefois assuré que ses partenaires et lui-même étaient "fermement engagés à poursuivre une approche de sanctions et de pression, conjointement à des discussions diplomatiques", pour obliger Téhéran à des compromis sur son programme nucléaire controversé.

Les chefs des huit pays les plus industrialisés ont appelé Téhéran à profiter de la réunion de mercredi pour "engager des discussions approfondies sur des mesures concrètes (...) à même de conduire à une solution négociée qui rétablisse la confiance" sur ses activités nucléaires, selon le communiqué final.

sgh/lma/tp