NOUVELLES
20/05/2012 06:20 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

Déclarée illégale, la manifestation de samedi à Montréal mène à 69 arrestations

MONTRÉAL - Malgré la loi spéciale 78, la 26e manifestation nocturne consécutive dans les rues de Montréal a tourné à l’émeute samedi soir.

Soixante-neuf arrestations ont été effectuées, notamment pour agressions armées, voies de fait sur des policiers, et incendie criminel. La plupart des personnes appréhendées ont été remises en liberté avec des constats d'infraction.

Des manifestants ont lancé des projectiles et des irritants chimiques en direction des policiers. D'autres protestataires ont mis le feu à des barricades et des cônes de signalisation routière. Des pare-brise de véhicules de patrouille ont été fracassés.

La police de Montréal a dû appeler la Sureté du Québec en renfort, après avoir déclaré la manifestation illégale, tôt samedi soir, les protestaires improvisant et défilant dans plusieurs rues.

Les policiers ont lancé de nombreux avertissements aux manifestants avant d'intervenir.

Pris dans la cohue, des badauds et des clients de bars et cafés du Quartier Latin ont tenté de se réfugier dans des endroits plus sécuritaires lorsque la situation a dégénéré, vers 1h du matin.

Deux policiers et un manifestant ont subi des blessures mineures.