NOUVELLES
19/05/2012 06:18 EDT | Actualisé 19/07/2012 05:12 EDT

Syrie: le G8 réclame la fin des violences et le respect du plan Annan

Le sommet des pays du G8 a appelé samedi à Camp David le gouvernement syrien "et toutes les parties" à faire cesser immédiatement la violence et à appliquer les dispositions du plan de Kofi Annan pour résoudre la crise politique.

"Nous sommes consternés par les pertes en vies humaines, la crise humanitaire et les violations graves et étendues des droits de l'homme en Syrie", ont indiqué les chefs d'Etat et de gouvernement des huit pays les plus industrialisés dans leur communiqué final.

"Le gouvernement syrien et toutes les parties doivent immédiatement et entièrement adhérer à leur engagement d'appliquer le plan en six points de l'émissaire spécial de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan, en particulier la fin de toutes les violences", indique le texte.

Les huit dirigeants réunis dans la résidence de campagne du président américain Barack Obama ont dit "soutenir les efforts" de Kofi Annan, même si l'ancien secrétaire général de l'ONU n'est pas parvenu à faire respecter le cessez-le-feu entré théoriquement en vigueur le 12 avril.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a participé à la rencontre alors que son pays a bloqué une condamnation au Conseil de sécurité de l'ONU de la répression menée par son allié syrien depuis mars 2011.

Dans leur communiqué, les huit se disent "déterminés à envisager d'autres mesures aux Nations unies en fonction des besoins" et condamnent "les récents attentats terroristes en Syrie".

tq-bar/eg