NOUVELLES
19/05/2012 03:52 EDT | Actualisé 19/07/2012 05:12 EDT

Les Cataractes se retroussent les manches et veulent être meilleurs, dimanche

SHAWINIGAN, Qc - Les Cataractes de Shawinigan ont connu une bonne entrée en matière au tournoi de la Coupe Memorial, vendredi, malgré la défaite. L'ardeur à la tâche n'a pas fait défaut et, avec un peu de chance, ils auraient pu créer la surprise contre les Oil Kings d'Edmonton.

Cela dit, l'équipe hôte n'a pas le temps de s'apitoyer sur son sort et elle doit vite retomber sur ses pattes en vue de son deuxième affrontement, dimanche.

«Le sentiment d'urgence, nous le ressentions vendredi, nous le ressentirons dimanche et ce sera encore le cas dans notre troisième match, a souligné l'entraîneur des Cats, Éric Veilleux. Ce n'est pas le moment de céder à la déception et de se dire que nous aurions dû gagner notre premier match si nous avions fait ceci ou cela.

«C'est important d'être positif, de se concentrer sur les bonnes choses que nous avons faites et d'aller de l'avant. Nous avons joué avec intensité vendredi, et je suis assuré que nous serons meilleurs dimanche», a ajouté le pilote.

Les adversaires des Cataractes, les Knights de London, en seront à leur deuxième rencontre en autant de jours.

Veilleux a bien décortiqué le style de jeu des champions de la Ligue junior de l'Ontario. Il a remarqué leur jeu de transition ultra rapide et leur passivité en échec-avant, en attente de revirements.

«Les Knights préconisent un échec-avant à un joueur et je ne vous cacherez pas que nous avons mis l'accent sur la relance rapide dans notre zone, a-t-il expliqué. Nous avons trois patrons de jeu et nous en avons inclu un nouveau aujourd'hui (samedi). Nous avons aussi pratiqué notre gestion de la rondelle. Nous avons pris quelques mauvaises décisions en possession de la rondelle vendredi, qui ont coûté deux buts — les premier et quatrième.»

Les Cataractes veulent imposer le rythme à l'aide d'un échec-avant très agressif, semblable à celui qu'ils ont exercé face aux Oil Kings à la différence qu'on souhaite être plus habile à saisir les occasions de marquer.

L'arbitrage

Interrogé au sujet de l'arbitrage, l'entraîneur a bien pesé ses mots, mais il n'a de toute évidence pas été impressionné.

«Les standards ont été quelque peu différents des indications qu'on nous avait données avant le tournoi, a-t-il commenté, en évoquant la possibilité qu'il demande des clarifications. J'ai hâte de regarder le match de samedi pour voir si nous devrons apporter des ajustements.»

Vendredi, Veilleux avait laissé entendre qu'on aurait dû sévir à l'endroit des Oil Kings, sur la séquence de leur deuxième but tôt en troisième période, puisqu'un de ses joueurs est revenu au banc ensanglanté.

Chaput impressionne

Auteur de deux des trois buts des siens, Michaël Chaput a connu un excellent début de tournoi.

Le joueur de centre avait des ailes à son premier match depuis qu'il a paraphé une entente avec les Blue Jackets de Columbus, il y a quelques semaines.

«Ça enlève de la pression, j'imagine, a-t-il répondu en souriant. Je peux me concentrer à jouer mon match. Ça s'est bien passé vendredi, mais toute l'équipe a bien joué.»

Choix de troisième tour des Flyers de Philadelphie (89e au total) au repêchage de 2010, Chaput est passé aux Blue Jackets en février 2011, dans un échange mineur impliquant le dur à cuire Sam Lepisto.

«Il y a des ouvertures pour les jeunes chez les Blue Jackets et je vais essayer de faire ma place dès la saison prochaine, a-t-il dit. Si ça ne fonctionne pas, j'irai faire mes classes dans la Ligue américaine.»

Chaput a un grand frère, Stefan, qui a gagné la coupe Memorial avec les MAINEiacs de Lewiston en 2007.

Solide gaillard de six pieds deux pouces et de 195 livres, il se décrit comme un attaquant qui s'implique physiquement tout en étant soucieux de son jeu en défense, du style de David Backes des Blues de St. Louis.