NOUVELLES
19/05/2012 07:55 EDT | Actualisé 19/07/2012 05:12 EDT

G8 à Camp David: des Éthiopiens manifestent contre leur premier ministre

THURMONT, États-Unis - Plus de 200 manifestants éthiopiens s'étaient donnés rendez-vous sur la place d'une petite ville du Maryland, samedi, pour contester la présence de leur premier ministre au sommet du G8, qui se déroulait à Camp David.

Des dizaines de policiers anti-émeute ont observé les protestataires, mais aucune arrestation n'a été rapportée par les autorités à l'issue des trois heures de manifestation ayant forcé la fermeture de deux autoroutes au centre-ville.

Des immigrants éthiopiens, habitant pour la plupart la grande région de Baltimore-Washington, s'étaient déplacés pour manifester leur colère contre Meles Zenawi, qui avait été invité par les leaders du G8 pour discuter de sécurité alimentaire, à l'instar des dirigeants du Bénin, du Ghana et de la Tanzanie.

Le président américain Barack Obama a annoncé, vendredi, un nouveau plan de 3 milliards $ US en aide à l'agriculture et à la production alimentaire sur le continent africain. Les États-Unis fournissent une aide cruciale à l'Éthiopie, dont le leader de longue date a été accusé de restreindre les droits individuels et la liberté de presse. En Éthiopie, certains le qualifient par ailleurs de dictateur.

Des manifestants ont scandé «Honte à toi!», tout en agitant des drapeaux aux couleurs de l'Éthiopie. Un protestataire brandissait une affiche indiquant: «Zenawi, dictateur brutal, menteur pathologique et assassin de masse».

La police a contraint les manifestants à rester à Thurmont pour leur rassemblement, une ville de 6200 habitants située à plusieurs kilomètres de Camp David.

Woni Hailesilassi, un chauffeur de taxi de la Virginie et manifestant, a raconté avoir tenté de se rendre en voiture jusqu'à Camp David avec quatre autres hommes. Ils ont dû rebrousser chemin après un interrogatoire policier de 25 minutes.

«Tous doivent manifester pacifiquement, et il n'y a eu aucun incident, c'est ce que nous espérions», a déclaré le caporal Jason West du bureau du shérif pour le comté de Frederick.

Une poignée de manifestants issus des mouvements Occupons de Baltimore, Washington et New Haven (Connecticut), ont pris part au rassemblement. Un membre d'Occupons Baltimore, Richard Ochs, a précisé que plusieurs autres militants s'étaient déplacés à Chicago pour participer aux manifestations en vue du sommet de l'OTAN, prévu dimanche.